•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CF Montréal se méfie du D.C. United même s’il montre la pire fiche de la MLS

Les deux joueurs du CF Montréal protègent le ballon contre un adversaire.

Joaquin Torres et Mathieu Choinière lors d'un affrontement contre Washington en 2021

Photo : usa today sports / Rafael Suanes

La Presse canadienne

Lors de sa montée parmi les meilleures équipes de l'Association de l'Est, le CF Montréal a toujours respecté l'adversaire qui se trouvait devant lui. Il n'a pas l'intention de changer d'approche en vue de son dernier match à domicile de la saison.

Alors que tout est quasiment confirmé pour lui, le Bleu-blanc-noir accueillera D.C. United au stade Saputo, samedi soir, mais n'allez pas croire qu'il ne se méfiera pas de la pire équipe de la Major League Soccer (MLS).

À première vue, on pourrait s'attendre à un affrontement très inégal.

La troupe montréalaise, qui pointe au deuxième échelon de l'Est, montre un dossier de 9-1-3 à ses 13 dernières confrontations. Elle n'a pas perdu en septembre (3-0-1) et elle présente la quatrième meilleure attaque de la MLS.

De l'autre côté, D.C. United (7-9-16) n'a signé qu'une seule victoire à ses 11 derniers matchs (1-7-3), et revendique la pire attaque et la pire défensive de l'Est.

Bien que 32 points séparent les deux équipes au classement, le CF Montréal (18-9-5) veut aborder le match avec la même intensité élevée des dernières semaines, notamment parce qu'il est déjà tombé dans ce piège par le passé.

Il faut prendre tous les adversaires au sérieux, a insisté le défenseur Zachary Brault-Guillard. Dans le passé, nous avons souvent gagné contre les premières équipes au classement et nous avons perdu contre celles derrière nous. Il faudra être rigoureux sur le terrain et sur les tâches à accomplir pour obtenir les trois points.

Les hommes de Wilfried Nancy n'ont pas besoin de regarder bien loin pour noter au calendrier une défaite qui n'aurait pas nécessairement dû se produire.

Le Sporting de Kansas City s'est présenté au stade Saputo en tant que pire formation de l'Association de l'Ouest, le 9 juillet, mais même s'il a alloué un but à la 13e minute, il a répliqué avec deux filets pour se sauver avec un gain de 2-1.

Nancy a rappelé que tout peut arriver dans la MLS et qu'il n'a pas besoin de répéter aux joueurs le travail qu'ils doivent accomplir lorsqu'ils sautent sur le terrain, et ce, peu importe l'adversaire devant eux.

Il y avait un impératif de victoire contre Kansas City et nous avons perdu. Est-ce que ça fait de nous des nuls aujourd'hui? Non. C'est vous [les médias] qui parlez de ça, a-t-il indiqué. Je n'ai pas besoin de dire aux gars que nous devons gagner le match contre D.C. parce qu'ils sont derniers. Si c'est ce que je dois dire, mon métier ne sert à rien. Les joueurs savent qu'ils doivent tout donner et se battre sur le terrain parce que sinon, ils ne peuvent pas jouer pour nous.

D.C. United avait livré une belle bataille aux Montréalais au Audi Field, le 23 juillet. Dans une défaite de 2-1, la formation de Wayne Rooney avait été dominée au chapitre de la possession du ballon (57 contre 43), mais elle avait décoché plus de tirs (13 contre 10) et plus de tirs cadrés (5 contre 3).

L'entraîneur-chef du CF Montréal s'attend à ce que D.C. United tente de jouer les trouble-fêtes et qu'il mette déjà la table pour la prochaine saison.

Ils sont en train de construire quelque chose d'intéressant. Ils ont [Christian] Benteke qui est arrivé et qui est un joueur très intéressant pour eux. Ils se préparent pour l'année prochaine et l'entraîneur met les choses en place. Ce sera un match difficile et je me fous qu'ils soient derniers. Ils vont arriver ici libérés et ils vont mettre leurs choses en place, a-t-il dit.

Nancy a mentionné que son équipe saluerait le retour du milieu de terrain Lassi Lappalainen, qui s'est remis d'une blessure aux adducteurs, et qu'il agirait à titre de capitaine. Le Bleu-blanc-noir sera toutefois privé des services du milieu de terrain Djordje Mihailovic, qui est suspendu en raison d'une accumulation de cartons jaunes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !