•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bennedict Mathurin à l’aube d’un premier match préparatoire avec les Pacers

Bennedict Mathrin pose dans son uniforme des Pacers de l'Indiana, marine et jaune, en tenant deux ballons contre ses épaules.

Bennedict Mathurin

Photo : Getty Images / NBAE

La Presse canadienne

Alors que le camp de l'Indiana bat son plein, le Montréalais Bennedict Mathurin se plaît beaucoup avec les jeunes Pacers, qui disputeront un premier match préparatoire mercredi.

Il y a beaucoup de talent dans l'équipe, a dit Mathurin, repêché au 6e rang le 23 juin, quatre jours après son 20e anniversaire.

Le noyau est jeune. C'est super de juste côtoyer des gars qui ont différents degrés d'expérience dans la NBA, d'apprendre et de grandir comme équipe.

On a beaucoup de plaisir à l'entraînement. Myles [Turner] m'aide beaucoup, Buddy [Hield] aussi. C'est un environnement très motivant.

« Je veux prendre ma place dans l'équipe. Je veux être en mesure d'avoir un grand impact et de pouvoir aider le club à gagner. »

— Une citation de  Bennedict Mathurin, joueur des Pacers de l'Indiana

Le Québécois a aussi eu de bonnes discussions avec l'entraîneur-chef Rick Carlisle.

On a parlé du futur et de ce que je peux amener au club, a dit Mathurin. Comment je peux être la meilleure version de moi-même. On est sur la même longueur d'onde. Je veux apprendre, alors je suis vraiment ouvert à entendre telle ou telle chose. Ça fait partie du processus.

Je garde la même mentalité et je veux être le meilleur joueur que je peux être. Être confiant, c'est une grande partie de qui je suis. Ça m'a amené jusqu'ici et ça va me suivre dans mon parcours.

L'un des autres membres du jeune noyau est Tyrese Haliburton, le 12e choix au repêchage de 2020.

Âgé de 22 ans, il est passé aux Pacers en février. L'été dernier, lui et Mathurin ont visité des parcs d'Indianapolis lors d'activités de promotion de l'équipe. Mathurin a aussi pris part au camp de basket de l'ancien des Kings, en compagnie de plusieurs coéquipiers.

Tyrese est vraiment une bonne personne, a dit l'athlète de Montréal-Nord. On se côtoie beaucoup depuis le jour du repêchage. On parle d'à quel point on a hâte de jouer ensemble. On sait qu'on est là pour s'aider, s'entraider, s'améliorer. On bâtit une chimie en vue de la saison.

En trois matchs dans la Ligue d'été de la NBA, Mathurin a inscrit en moyenne 19,3 points, 4 rebonds et 1,3 vol, avec un taux de succès de 38,5 % pour les tirs de trois points. Tout cela en 22,4 minutes de jeu en moyenne.

Sa touche de longue distance pourrait d'ailleurs être un de ses grands atouts sur les terrains de la NBA.

Les tirs de trois points sont une de mes forces, a avoué le Montréalais. Mon jeu en défense aussi. Ce sont des choses que je peux apporter à l'équipe dès le premier match.

Mathurin a également eu de bons mots pour la capitale de l'Indiana.

C'est bien; c'est vraiment différent d'où j'ai vécu auparavant, a dit Mathurin, qui est passé par la NBA Academy de l'Amérique latine, à Mexico, et par l'Université de l'Arizona. Il y a beaucoup de bons restaurants et les partisans m'ont très bien accueilli. Ça se passe très bien.

Le camp de l'équipe s'étend jusqu'à mardi. Après des matchs à l'étranger face aux Hornets de Charlotte et aux Knicks de New York, les 5 et 7 octobre, les Pacers disputeront un match intraéquipe le 9 octobre, au Gainbridge Fieldhouse.

Ils recevront ensuite les Knicks et les Rockets de Houston, les 12 et 14 octobre.

Leur saison débutera le 19 octobre à la maison, contre les Wizards de Washington.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !