•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six courses sprint au calendrier de F1 en 2023, le Canada intéressé

Ils négocient un virage.

Max Verstappen (Red Bull) devant Carlos Sainz (Ferrari) à Montréal

Photo : Getty Images / Peter Fox

Radio-Canada

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) et le promoteur de la F1, le groupe Formula One, confirment qu'il y aura six courses sprint qualificatives en 2023, contre trois actuellement.

Six courses sprints feront partie du championnat à partir de 2023, porté par le succès de ce nouveau format introduit pour la première fois en 2021, a expliqué le président du groupe Formula One, Stefano Domenicali, cité dans un communiqué commun de la FIA et de Formula One.

Le nom des circuits choisis sera dévoilé à une date ultérieure. Plusieurs épreuves ont montré de l'intérêt, dont le Grand Prix du Canada.

Déjà, en 2020, Montréal était sur les rangs pour organiser une course sprint, mais la pandémie planétaire avait forcé l'annulation de l'épreuve.

Rappelons que le Grand Prix du Canada sera présenté du 16 au 18 juin l'an prochain.

Il y a eu trois courses sprint en 2021, comme en 2022.

Avec la course sprint, le groupe Formula One veut offrir un spectacle sur trois jours avec une séance de qualification normale, c'est-à-dire au chrono, le vendredi, qui définit l'ordre de départ d'une course de 100 km le samedi, qui elle-même définit la grille de départ du grand prix le dimanche.

Les sprints apportent une dynamique passionnante au format du week-end de course et se sont avérés populaires au cours des deux dernières saisons, a dit le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, cité dans le communiqué.

Pour différencier la course sprint de la course principale, le gagnant reçoit une médaille d'or, le deuxième une d'argent et le troisième une de bronze. Des points au classement sont alloués : 8 pour le vainqueur, puis 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 pour les suivants.

Un pilote souriant montre sa médaille de no 1 pour la photo.

Max Verstappen et sa médaille d'or

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

La F1 voulait déjà doubler leur nombre en 2022, mais la FIA avait préféré défendre un nombre raisonnable à la lumière des pressions, notamment financières, déjà exercées sur les équipes pour cette saison avec les changements majeurs dans les règlements. On avait donc décidé d'en rester à trois.

Après l'Italie (Imola, 24 avril) et l'Autriche (Spielberg, 10 juillet), la dernière course sprint qualificative de la saison sera disputée au Brésil le week-end du 13 novembre.

Plus tôt ce mois-ci, la F1 a publié le calendrier des courses pour 2023, qui comptera un nombre record de 24 épreuves, dont le Grand Prix de Monaco, un temps menacé de disparition.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !