•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuvième victoire d’affilée des États-Unis à la Coupe des présidents

Des golfeurs américains posent à la caméra et touchent le trophée de la Coupe des présidents.

Les Américains affichent un dossier de 12-1-1 depuis la création de la Coupe des présidents en 1994.

Photo : Getty Images / Warren Little

Associated Press

Jordan Spieth a conclu en beauté une semaine parfaite à la Coupe des présidents, dimanche, et les États-Unis ont inscrit une neuvième victoire de suite contre l'équipe internationale

L'arrivée du circuit LIV, financé par l'Arabie saoudite, a miné les chances de la sélection mondiale, qui a perdu plusieurs golfeurs clés. En dépit du résultat, la formation internationale s'est bien battue, mais n'a pas de trophée pour le prouver.

Il y a près d'un an, à la Coupe Ryder, les États-Unis ont infligé la pire défaite à l'Europe avec une équipe jeune et affamée. Cette mouture est revenue à la charge pour la Coupe des présidents.

Xander Schauffele a offert le point victorieux lorsqu'il a réussi son coup roulé au 18e trou. Sa normale lui a permis de défaire le Canadien Corey Conners par un trou.

Cela a donné aux Américains un total de 15,5 points avec cinq matchs toujours en cours. Ils l'ont finalement emporté 17,5 à 12,5.

« Je pense que notre plus grand défi cette semaine a été de rester nous-mêmes et de ne pas se laisser influencer par le monde extérieur. Nous avons vu des prédictions placardées un peu partout disant que nous étions censés gagner, que nous étions les favoris, etc. »

— Une citation de  Jordan Spieth, golfeur américain

Conners et son compatriote Taylor Pendrith ont été les seuls golfeurs à se faire blanchir.

Je suis vraiment déçu de ne pas avoir pu contribuer à notre pointage, mais c'était une semaine amusante, a mentionné Conners.

Je m'étais établi comme objectif de faire partie de cette équipe, a déclaré Pendrith. Cette semaine a été formidable et j'ai très hâte de pouvoir marquer des points.

Spieth a réalisé des coups roulés de partout sur le parcours du club Quail Hollow pour enregistrer une victoire de 4 et 3 sur Cameron Davis, empêchant l'équipe internationale de revenir dans la course.

L'ancien no 1 mondial est devenu le sixième golfeur à remporter les cinq matchs de la Coupe des présidents, gagnant les quatre rencontres en équipe avec Justin Thomas.

Triple champion de tournois majeurs, Spieth s'est qualifié pour la première fois dans l'équipe américaine à l'âge de 20 ans. Il n'avait toutefois jamais gagné un match en solo et présentait des rendements de 0-3 à la Coupe des présidents et de 0-3-1 à la Coupe Ryder.

Les Américains ont porté leur fiche à 12-1-1 depuis la création de l'événement en 1994. Ils n'ont perdu qu'une seule fois, en 1998 au Royal Melbourne, en Australie, et ont fait un verdict nul en Afrique du Sud, en 2003.

L'équipe internationale, qui comprenait huit recrues, a rapidement été menée 8-2 après les deux premiers jours de compétitions.

La moitié d'entre elles remplaçaient des golfeurs tels que le champion de l'Omnium britannique, Cameron Smith, et Louis Oosthuizen, qui n'étaient pas admissibles après que le circuit de la PGA les eut suspendus pour avoir signé avec le circuit LIV.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !