•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mathieu van der Poel arrêté par la police avant une course aux mondiaux

Le cycliste Mathieu van der Poel crie de joie.

Mathieu van der Poel

Photo : Getty Images / Eric Lalmand

Agence France-Presse

Le Néerlandais Mathieu van der Poel, l'une des têtes d'affiche des Championnats du monde de cyclisme sur route, a passé une partie de la nuit au poste de police avant de prendre le départ de la course en ligne dimanche, puis d'abandonner après 30 kilomètres.

Multiple champion du monde de cyclocross et grand chasseur de classiques, le coureur de 27 ans a été arrêté par la police dans la nuit de samedi à dimanche après un incident à l'hôtel des Néerlandais.

Contactée par l'AFP, la police de la Nouvelle-Galles du Sud a confirmé qu'un homme de 27 ans avait été arrêté samedi soir et qu'il avait été inculpé pour deux cas d'agression. Mais elle n'a, comme à son habitude, pas confirmé l'identité de la personne mise en cause.

Vers 22 h 40 samedi, un homme a été impliqué dans une altercation verbale avec deux adolescentes de 13 et de 14 ans dans un hôtel de Brighton-Le-Sands. Selon les faits présumés, il aurait poussé les deux adolescentes, l'une tombant au sol et l'autre étant projeté contre un mur, lui causant une petite égratignure au coude, a indiqué la police dans un communiqué.

La direction de l'hôtel a été notifiée et a ensuite appelé la police et un homme âgé de 27 ans a été arrêté peu après, peut-on lire.

Il a été emmené au commissariat de Kogarah et a été inculpé pour deux cas d'agression. Il a été remis en liberté sous caution et devra comparaître devant le tribunal de Sutherland le mardi 27 septembre 2022.

Oui, c'est vrai, il y a eu une petite dispute, a confirmé Van der Poel à des journalistes au départ de la course en ligne, l'épreuve reine de ces Championnats du monde à Wollongong, avant de livrer sa version.

J'ai voulu me coucher tôt hier soir, mais il y avait plein d'enfants dans le couloir de l'hôtel qui n'ont pas arrêté de frapper à ma porte. Au bout d'un moment, j'en avais marre. Je leur ai dit, de manière pas très sympathique, d'arrêter. C'est alors que la police a été appelée et m'a emmené, a-t-il raconté.

Je n'étais pas de retour dans ma chambre d'hôtel avant quatre heures du matin. Ce n'est certainement pas idéal, c'est même un désastre, mais je ne peux rien y faire. Je vais faire de mon mieux, a déclaré Van der Poel.

Le cycliste néerlandais a ensuite agité le drapeau blanc après seulement une trentaine kilomètres de course.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !