•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les parlementaires rendent hommage à l’équipe canadienne de la Série du siècle

Des hommes en complet à la Chambre des communes

Ken Dryden (au centre) a fait partie des joueurs d'Équipe Canada honorés pour leur participation à la Série du siècle, en 1972, à la Chambre des communes jeudi.

Photo : La Presse canadienne / PATRICK DOYLE

La Presse canadienne

Les parlementaires de tous les partis ont rendu hommage à plusieurs membres de l'équipe canadienne de la Série du siècle de 1972 après la période de questions, jeudi, tandis que le pays continue de célébrer l'anniversaire de l'un des grands moments de son histoire.

Paul Henderson, qui a marqué le but gagnant de la série contre l'Union soviétique, faisait partie des joueurs sur place, en compagnie du gardien Ken Dryden, des frères Frank et Peter Mahovlic, d'Yvan Cournoyer et de Serge Savard.

Les joueurs ont reçu une ovation à leur entrée en Chambre avant de serrer la main du premier ministre, Justin Trudeau, et du chef conservateur, Pierre Poilièvre, notamment.

Je me rappelle que des joueurs comme Yvan Cournoyer et Ken Dryden étaient mes héros dans ma jeunesse, a déclaré M. Trudeau. Je porte même mes bas du Canadien aujourd'hui (jeudi).

Son père, Pierre Elliott Trudeau, était premier ministre au moment de la Série du siècle.

Justin Trudeau a décrit de façon exhaustive les huit matchs de la série, rappelant que le Canada, pourtant très confiant, n'avait qu'une fiche de 1-2-1 après les quatre rencontres au pays, avant de gagner trois des quatre matchs à Moscou, tous par un écart d'un but.

Les gens présents aux Communes ont servi une autre ovation quand le premier ministre a relaté le but gagnant d'Henderson dans le huitième match décisif.

Ils n'étaient pas seulement des héros parce qu'ils avaient gagné la série. Ils étaient des héros parce qu'ils nous ont donné une leçon. Ils nous ont démontré que l'ardeur et le travail acharné paient. Ils nous ont montré que même quand il ne reste que 34 secondes à jouer, vous n'abandonnez jamais, a-t-il dit.

Poilièvre a ajouté que la description du but gagnant faite par le légendaire Foster Hewitt donne encore des frissons 50 ans plus tard.

Même pour ceux nés après 1972, a précisé le politicien de 43 ans, ce qui a fait rire l'assemblée.

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a dit que malgré les différences entre les Québécois et les autres Canadiens, ils partagent la même conviction que le hockey est le plus grand sport du monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !