•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelques postes sont à l’enjeu à l’ouverture du camp d’entraînement du Canadien

Des hockeyeurs sont agenouillés sur la glace et écoutent les instructions d'un entraîneur.

Le camp d'entraînement du Canadien de Montréal commençait mercredi à Brossard.

Photo : vitor munhoz/club de hockey canadiens / Vitor Munhoz

La Presse canadienne

Le camp du Canadien de Montréal s'est mis en branle, mercredi, avec les examens médicaux des joueurs.

Le Tricolore tentera de tourner la page sur la saison de misère de l'hiver dernier. Il avait alors terminé au dernier rang du classement général de la LNH.

Un vent nouveau a soufflé sur l'équipe lorsque Martin St-Louis a été appelé en relève derrière le banc en février et les joueurs espèrent continuer sur cette lancée et causer une surprise en se qualifiant pour les séries éliminatoires.

La formation qui affrontera les Maple Leafs de Toronto au lancement de la campagne, le 12 octobre, au Centre Bell, sera composée de plusieurs vétérans, mais aussi d'un jeune noyau qui représente l'avenir de l'équipe.

Plusieurs luttes auront lieu au cours du camp, car bien peu de postes sont assurés.

Une jeune brigade

Le CH ne compte que quatre défenseurs de plus de 200 matchs dans la ligue sous contrat. Il y a donc au moins deux postes disponibles, et fort probablement trois.

Kaiden Guhle, Jordan Harris, Justin Barron, Arber Xhekaj, Gianni Fairbrother et Mattias Norlinder ont participé au camp des recrues et commenceront le camp avec les jambes bien dégourdies. Ils seront rejoints sur la glace par Corey Schueneman, Otto Leskinen et Madison Bowey à compter de jeudi.

Harris et Guhle ont possiblement une longueur d'avance sur leurs coéquipiers. Harris a disputé 10 matchs avec le Tricolore la saison dernière et a montré une maturité dans son jeu. Guhle, lui, est reconnu pour ses qualités de meneur et pour son rôle de pilier en défense.

Son entraîneur-chef avec les Oil Kings d'Edmonton, Brad Lauer, a affirmé qu'il était l'espoir le plus prêt pour la LNH qu'il a dirigé.

Un point d'interrogation devant le filet

Tout indique que Carey Price ne jouera pas cette saison, et que sa carrière est possiblement terminée en raison d'une blessure à un genou. Jake Allen devrait hériter des responsabilités de gardien partant.

Des joueurs dans un vestiaire

Jake Allen et Mike Hoffman lors du camp d'entraînement du Canadien de Montréal.

Photo : vitor munhoz/club de hockey canadiens / Vitor Munhoz

Allen a bien performé dans un contexte difficile la saison dernière, toute chose étant égale. Il n'a toutefois pas disputé plus de 50 matchs au cours d'une saison depuis 2017-2018. Il a ensuite perdu son poste de partant du côté des Blues de St. Louis au profit de Jordan Binnington.

Malgré des performances en dents de scie, Samuel Montembeault a été récompensé par le Canadien d'un contrat de deux saisons. Cayden Primeau voudra lui ravir le poste de réserviste, bien qu'il sera avantageux de voir l'Américain de 23 ans accumuler les matchs avec le Rocket de Laval dans la Ligue américaine.

Un surplus à l'avant

S'il y a plusieurs postes vacants en défense, il y a congestion à l'attaque. Cela signifie que de nombreux vétérans devront aussi se battre pour obtenir du temps de jeu.

Un joueur de hockey sur la glace

Michael Pezzetta

Photo : vitor munhoz/club de hockey canadiens / Vitor Munhoz

Des joueurs comme Mike Hoffman, Joel Armia et Michael Pezzetta commenceront peut-être le camp hors de la formation et devront impressionner St-Louis et la direction pour éviter le ballottage.

Jonathan Drouin et Sean Monahan pourraient être handicapés dans les courses au camp s'ils ne sont pas encore tout à fait remis d'opération respectivement à un poignet et à une hanche.

Juraj Slafkovsky, sélectionné au premier rang du dernier repêchage, pourrait aussi mêler les cartes. S'il se taille un poste dans la LNH dès l'âge de 18 ans, ce sera au détriment d'un vétéran. Le Slovaque pourrait aussi commencer la saison avec le Rocket.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !