•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Américain Ilia Malinin réussit le premier quadruple axel en compétition

Le patineur artistique, vêtu de noir, fait un geste avec la main droite sur la glace.

L'Américain Ilia Malinin réussit le premier quadruple axel en compétition.

Photo : afp via getty images / SYLVAIN THOMAS

La Presse canadienne

Ilia Malinin, qui est considéré par plusieurs comme le dauphin du champion olympique américain Nathan Chen, a marqué l'histoire en soirée mercredi après avoir réussi le premier quadruple axel en compétition officielle.

Le jeune espoir de 17 ans a réalisé le saut qui totalise quatre vrilles et demie en route vers la victoire dans une compétition mineure à Lake Placid, dans l'État de New York, devant quelques spectateurs seulement.

Néanmoins, son exploit a résonné aux quatre coins de la planète.

C'était vraiment agréable, a déclaré celui qui s'autoproclame le quadgod sur les réseaux sociaux.

Chen, qui a annoncé sa retraite après avoir triomphé aux Jeux de Pékin l'hiver dernier, s'est amusé à tenter ce saut à l'entraînement. Et le double champion olympique japonais Yuzuru Hanyu a échoué dans sa tentative de l'accomplir aux Jeux olympiques.

Malinin a cependant commencé à publier de courtes séquences vidéo sur les réseaux sociaux au cours des six derniers mois pour montrer ses progrès. Et des membres de son entourage faisaient circuler l'information qu'il avait réussi le quadruple axel à l'entraînement.

Ce qui rend l'axel plus difficile que les autres quadruples, le piqué, le boucle piqué, le lutz et le salchow, est le fait que le patineur doit entreprendre son saut vers l'avant. Cela le force à compléter une demi-vrille supplémentaire. D'ailleurs, le triple axel est extrêmement difficile à maîtriser pour la plupart des patineuses et pour de nombreux patineurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !