•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Auger-Aliassime freiné en quarts de finale à Cincinnati

Un joueur de tennis vêtu d'un chandail noir frappe une balle du coup droit avec une raquette jaune et noire.

Félix Auger-Aliassime

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

Radio-Canada

Le parcours de Félix Auger-Aliassime au Masters de Cincinnati s'est arrêté en quarts de finale. Il a mordu la poussière face à Borna Coric, vainqueur en deux manches identiques de 6-4, vendredi, en Ohio.

Le Canadien n'a rien pu faire contre le service du Croate. Ce dernier a maintenu un spectaculaire taux de réussite de 97 % lorsque sa première balle était en jeu et n'a pas accordé la moindre occasion de bris.

Coric a enregistré un premier bris au troisième jeu du match, puis a conservé les commandes jusqu'à la fin de la manche. Il a refait le coup à Auger-Aliassime au septième jeu du second engagement, le Québécois étant incapable de lui rendre la pareille.

La rencontre s'est terminée par un long échange où un revers de la septième tête de série a heurté le filet, à son plus grand malheur. Coric a profité de la situation pour diriger la balle en fond de terrain, sur le revers d'Auger-Aliassime, dont la relance a été hors cible.

Auger-Aliassime a réussi 12 as et a commis 5 doubles fautes, tandis que Coric a affiché un ratio de 8-1 à ce chapitre.

Félix Auger-Aliassime frappe un retour de balle.

Match entre Félix Auger-Aliassime et Borna Coric.

Photo : AP / Aaron Doster

La semaine dernière à l'Omnium Banque Nationale, à Montréal, Auger-Aliassime avait également rangé sa raquette au terme de son duel des quarts de finale. Le Norvégien Casper Ruud lui avait servi une sévère correction.

Coric, 25 ans, a longtemps été considéré comme l'un des jeunes acteurs prometteurs du circuit de l'ATP, mais les blessures ont ralenti son parcours et l'ont fait dégringoler à la 152e place mondiale.

Avant d'indiquer la sortie à Auger-Aliassime, le Croate avait fait de même avec les Espagnols Roberto Bautista Agut et Rafael Nadal lors des deux tours précédents.

Coric rencontrera dans le carré d'as le Britannique Cameron Norrie (no 9), victorieux de l'Espagnol Carlos Alcaraz (no 3) en trois manches âprement disputées de 7-6 (7/4), 6-7 (4/7) et 6-4.

Au lendemain de sa défaite, Auger-Aliassime a tenu à partager sa reconnaissance sur ses réseaux sociaux.

Je prends tout le bien de ces dernières semaines et je me concentre sur ma préparation en vue des Internationaux des États-Unis. J'ai ressenti beaucoup de soutien ici à Cincinnati et j'ai hâte de tout donner encore une fois devant vous à l'avenir.

Medvedev fonce en demi-finales

Vainqueur en Ohio en 2019, le Russe Daniil Medvedev (no 1) a franchi un pas de plus vers l’objectif ultime en se qualifiant pour les demi-finales.

Le no 1 mondial a éliminé Taylor Fritz (no 11) en deux manches de 7-6 (7/1) et 6-3.

D'une façon clinique, il a éteint la fougue de l’Américain qui a pourtant dominé les échanges et l'a même mis dos au mur à plusieurs reprises dans la première manche.

Medvedev, mis à mal par les retours percutants de Fritz et bousculé dans les échanges, a dû sauver pas moins de six balles de bris, dont trois balles de manche, grâce à une défense de fer qui a presque chaque fois poussé à la faute l'Américain.

Il a fait sien le bris d’égalité, encore en dressant un mur face à Fritz, auteur de deux erreurs directes au service, qui lui ont permis de s'échapper 5-1, puis d'empocher la première manche.

Il salue les partisans après sa victoire.

Daniil Medvedev

Photo : Getty Images / Dylan Buell

Pour sa première confrontation avec l'Américain, qui s'est affirmé comme un client sur le ciment américain cette année en remportant au printemps le Masters d'Indian Wells, Medvedev savait qu'il ne fallait pas faiblir.

Dans la foulée, il a donc resserré l'étau, brisant Fritz d'entrée. L’Américain n'a jamais su revenir dans la rencontre.

Privé de Wimbledon en raison de sa nationalité, dans le contexte de l'invasion russe de l'Ukraine, Medvedev avait besoin d'enchaîner les matchs, après une rentrée en demi-teinte qui l'a vu être éliminé dès les huitièmes de finale à Montréal par l'Australien Nick Kyrgios.

Il poursuit sa route avec trois succès d'affilée en deux manches sèches, assumant de plus en plus solidement son statut de numéro mondial, qu'il est sûr de conserver à l'entame des Internationaux des États-Unis, dont il est le champion en titre, après l'élimination prématurée de Rafael Nadal mercredi.

Le Russe sera opposé dans le dernier carré au Grec Stefanos Tsitsipas (no 4), bourreau de l'Américain John Isner en trois manches de 7-6 (7/5), 5-7 et 6-3.

Garcia, Keys, Kvitova et Sabalenka parmi les as

Le carré d'as féminin est maintenant connu. L'Américaine Madison Keys croisera la raquette avec la Tchèque Petra Kvitova, tandis que la Bélarusse Aryna Sabalenka se mesurera à la Française Caroline Garcia.

Chacune des demi-finalistes a décroché une victoire en deux manches pour continuer sa route.

Keys a défait la Kazakhe Elena Rybakina 6-2 et 6-4, Kvitova l'a emporté 6-2 et 6-3 sur l'Australienne Ajla Tomljanovic, Sabalenka a vaincu la Chinoise Zhang Shuai 6-4 et 7-6 (7/1) et Garcia a gagné 6-1 et 7-5 face à l'Américaine Jessica Pegula.

Classée 6e favorite en Ohio, Sabalenka est la seule tête de série encore en lice. Elle s'est qualifiée pour deux finales cette saison, sans toutefois y enlever les honneurs.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !