•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrice Bernier, l’éternel capitaine du soccer québécois

Un joueur crie et porte la main droite sur son coeur.

Patrice Bernier, après avoir marqué contre le Toronto FC, lors des séries éliminatoires, en 2015.

Photo : La Presse canadienne

Christine Roger

Quand Patrice Bernier avait délaissé le hockey au profit du soccer à l'adolescence, plusieurs ont remis en question sa décision. Non seulement il a remporté son pari, mais il a su marquer l'histoire du soccer canadien.

Patrice Bernier a connu une carrière exceptionnelle de 18 saisons pendant lesquelles il a laissé sa marque au Danemark, en Norvège, en Allemagne, mais surtout, à Montréal.

Quelques mois après avoir appris qu'il était intronisé au Temple de la renommée du soccer canadien, l'ex-milieu de terrain aura finalement l'occasion de célébrer cet honneur à la maison. Le CF Montréal profitera de la visite au stade Saputo du Revolution de la Nouvelle-Angleterre afin de rendre hommage à son ancien capitaine.

C’est bien de pouvoir souligner ça ici. Surtout que quand je l’ai su, c’était par zoom. En plus, c’est Samuel Piette et Mauro Biello qui me l’ont annoncé. Là, j’aurai la chance d’être au stade, et de communier avec tout le monde, a affirmé le joueur québécois.

Sur 18 saisons, j’en ai quand même passé 9 à l’Impact de Montréal. Une grande majorité de ma carrière s’est faite ici.

La journée choisie n'est pas anodine. Patrice Bernier a justement joué le dernier match de sa carrière contre la Nouvelle-Angleterre et c'est aussi le club contre lequel il a marqué le plus de buts. Question d'ajouter à la symbolique, on a préféré attendre au mois d'août, le huitième mois de l'année, pour faire un clin d'oeil au numéro derrière le chandail de Bernier.

L'haïtien d'origine est né au Québec et sa destinée était loin d'être tracé d'avance. Après son passage dans la LHJMQ, le choix logique aurait été pour lui de poursuivre son parcours dans le monde du hockey. Mais il avait un rêve, celui de devenir joueur professionnel de soccer.

Quand on est jeune, on se fait parfois dire qu’on rêve en couleurs. Quand j’ai abandonné le hockey, les gens me trouvaient un peu fou. La route pour devenir joueur professionnel au hockey est assez claire, reconnaît-il. Tu pouvais aller à l’Impact de Montréal, mais après tu vas où? Le club n’était pas en MLS. Devenir professionnel, ce n’était pas clair. J’ai eu la chance de vivre mon rêve, de jouer 18 saisons, d’être sur l’équipe nationale, de jouer contre le Brésil et l’Espagne.

Ça me dit que j’ai fait le bon choix et que j’ai marqué l’histoire du soccer canadien. Il n’y a pas de mots, ajoute-t-il.

Bandeau consultez Tellement soccer

Bernier, le modèle

À son retour au Québec après un début de carrière en Europe, il a rapidement compris qu'il pouvait faire une différence dans la vie de jeunes joueurs de soccer canadiens.

Je suis devenu joueur, mais aussi le porte-parole du club et du soccer québécois. À ce moment-là, je pense que j’étais le seul Québécois dans l’équipe. J’ai compris que j’avais une responsabilité, un devoir de bien me comporter et de bien performer, explique-t-il.

Samuel Piette, Mathieu Choinière et James Pantemis sont unanimes lorsqu'il est question de Patrice Bernier. Il a su leur ouvrir la voie et il est une inspiration pour tous les jeunes joueurs québécois.

Quand j'ai joué avec lui, il était toujours très calme, se remémore Samuel Piette. Quand ça allait moins bien pour l'équipe, on savait qu'on pouvait compter sur lui. Je veux être cette personne-là. Je veux qu'on se dise que je suis quelqu'un qui travaille super fort, mais sur qui on peut aussi s'appuyer quand ça va moins bien pour passer à travers ces moments.

Pat, c'est le capitaine éternel. Il a tellement fait pour le club, pour le soccer québécois. Plus tard, à la fin de ma carrière, j'aimerais avoir mon nom aux côtés de ceux de Mauro Biello et de Patrice Bernier.

Le match entre le CF Montréal et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre sera présenté samedi soir. L'hommage à Patrice Bernier aura lieu à la mi-temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !