•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Luguentz Dort souhaite faciliter le parcours des jeunes basketteurs québécois

Il a l'air content après un panier lors d'un match.

Luguentz Dort

Photo : AP / Sue Ogrocki

Alexandra Piché

Luguentz Dort passera une journée à inspirer de jeunes basketteurs dans le cadre du camp Lu the Beast, samedi, à Montréal. Cette deuxième édition de l’événement organisé par le Québécois marquera aussi le lancement de la Maizon Dort, un organisme à but non lucratif qui a vu le jour cette semaine.

La Maizon Dort, c’est un truc que mon équipe et moi avions en tête depuis longtemps. Notre but, c’est vraiment de toucher les jeunes et de rendre leur parcours un peu plus facile, a expliqué le joueur du Thunder d’Oklahoma City.

La mission sera d’aider les jeunes de milieux défavorisés à Montréal, à Oklahoma City et au centre de l’Arizona. Le joueur de la NBA s’est inspiré de son parcours pour trouver des façons de redonner à son tour aux communautés qui l’ont aidé.

« Si l'on regarde mon histoire à moi, c’était vraiment dur à l’école quand j’étais jeune. Il y a des gens qui m’ont aidé à me rendre où je suis aujourd’hui. J’aurais aimé pouvoir participer à un événement du genre. »

— Une citation de  Luguentz Dort, joueur du Thunder d'Oklahoma City

C’est pour cela qu'il a créé le camp Lu the Beast. Près d'une centaine de jeunes invités auront l'occasion de s’entraîner avec la jeune sensation de la NBA et de profiter de ses conseils. Il sera accompagné d’anciens entraîneurs et amis.

Je pense que le fait de parler avec un joueur qu’ils voient à la télévision, qui parle leur langue et qui vient de leur région peut vraiment aider les jeunes à croire en eux. J’espère les inspirer en leur parlant de mon parcours et de la façon dont je m’entraîne. On va pouvoir jouer un peu. Il y aura des surprises aussi, a déclaré Dort.

Il saute vers le panier, ballon en main, surveillé de près par Bam Adebayo, pendant un match entre le Thunder et le Heat à Miami.

Dès sa deuxième saison dans la NBA, Luguentz Dort se révèle comme un très bon joueur défensif.

Photo : Getty Images / Michael Reaves

L’athlète de 23 ans a signé cet été un contrat de 5 ans d’une valeur de 87,5 millions de dollars avec Oklahoma City. Malgré tout, il est persuadé qu’il apprendra, lui aussi, des jeunes qui fréquenteront son camp.

C’est vraiment un honneur de pouvoir les côtoyer. Je ne serais pas l’homme que je suis aujourd’hui sans ma jeunesse. C’est à ce moment de la vie que tout commence. J’ai hâte d’avoir leurs impressions, de voir ce qui les intéresse et comment je pourrai améliorer mon événement pour l’an prochain. Je sens qu’ils vont m’apprendre beaucoup, a affirmé celui qui a joué dans la NCAA en 2018-2019 avec les Sun Devils de l’Université Arizona State.

Au-delà des sourires sur les visages des participants, ce qui l’a le plus marqué lors de la première édition de l’événement, c’est le plaisir qu’ont pris les jeunes à découvrir de nouvelles techniques en défense, fer de lance de Dort dans son jeu.

Quand on a fait l’exercice en défense, c’est là que les jeunes ont vraiment commencé à avoir du fun. C’était bruyant dans la salle. Il commençait à y avoir de l’ambiance. Ça m’a vraiment touché parce que ce qui m’a aidé à me rendre où je suis dans la NBA, c'est ma défense. De les voir aimer un exercice de défense, ça m’a vraiment fait plaisir, a-t-il avoué la voix remplie d’émotions.

Si on lui avait dit à l’âge des jeunes qu’il entraînera ce week-end qu’il serait aujourd’hui un joueur de la NBA, il ne l’aurait pas cru.

Ça aurait été irréel pour le jeune moi. Impossible, honnêtement. Avec les années, j’ai vraiment grandi et j’ai commencé à y croire. J’ai commencé à me dire que c’était faisable. Maintenant, je suis vraiment content, mais il y a longtemps on m’aurait dit ça, et je ne l’aurais pas cru, a-t-il dit en riant.

C’est pourtant bien réel. Même s’il est conscient de l’ampleur du contrat qu’il a signé cet été, il ne ressent pas de pression supplémentaire.

« C’est sûr que c’est quelque chose de vraiment gros. C’est le but d’un joueur de basketball quand tu entres dans la NBA, te rendre à ton deuxième contrat et d’être capable de toucher la ville, tes proches, d’être fier de toi-même. Donc, plus de pression? Non. Je pense que maintenant, je suis juste confortable. Je suis établi dans la meilleure ligue au monde. Ça va être juste du fun pour moi, vraiment. »

— Une citation de  Luguentz Dort, joueur du Thunder d'Oklahoma City

En attendant, il espère améliorer ne serait-ce qu’un peu le parcours des jeunes basketteurs qui croiseront son chemin samedi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !