•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les appelants dirigés vers une firme choisie par Hockey Canada

Il est sur un chandail.

Le logo de Hockey Canada

Photo : @HockeyCanada/Twitter

Radio-Canada

Les personnes qui ont contacté depuis trois ans la ligne d’assistance du sport canadien au sujet d'une problématique liée au hockey étaient dirigées vers une firme d’avocats ou un expert en sinistres choisis par Hockey Canada.

C’est du moins ce que CBC News a appris.

Lorsque le service d’assistance a été lancé en 2019, Sport Canada a dressé une liste de contacts fournis par les fédérations.

Marie-Claude Asselin, la directrice responsable de la ligne d’assistance du sport canadien, a affirmé que jusqu’à tout récemment, Hockey Canada avait donné deux contacts possibles en cas de plainte. Il y a d’abord Henein Hutchinson, une firme qui se spécialise en défense criminelle et en litiges civils, puis Crawford and Company, qui offre des services d’expertise en sinistres.

Danielle Robitaille, qui travaille à Henein Hutchinson, fait partie de ces personnes qui ont comparu devant les membres du Comité permanent du Patrimoine canadien au sujet du viol collectif présumé impliquant des membres de l’équipe canadienne de hockey junior en 2018.

Elle a indiqué à plusieurs reprises, lors de son témoignage, qu’elle pouvait seulement aborder les sujets qui n’enfreignaient pas le secret professionnel. Lorsqu'on lui a posé la question, Me Robitaille a affirmé que l’enquête de 2018 était le premier mandat que sa firme avait reçu de Hockey Canda.

Dans le cadre du programme, nous devons recommander des enquêteurs indépendants, écrit Hockey Canada dans une déclaration envoyée à CBC News lundi.

Hockey Canada a initialement recommandé Henein Hutchinson en 2019, mais a depuis remplacé cette recommandation avec notre nouveau processus de plaintes impliquant une tierce partie.

Comme Mme Robitaille l’a expliqué lorsqu’elle a témoigné devant le Comité permanent du Patrimoine canadien, son indépendance n’a pas de limite. Hockey Canada et Henein Hutchison prennent la question d’indépendance très au sérieux afin que l’enquête soit faite sans biais.

Danielle Robitaille a fourni un rapport partiel en septembre 2018. Elle avait indiqué qu’elle n’avait pas été en mesure d’interroger tous les joueurs impliqués puisqu’elle n’avait pas eu l’occasion de parler avec la plaignante et d’ainsi connaître l’exactitude des gestes reprochés. Elle a donc suspendu son enquête.

La ligue d’assistance du sport canadien a été créée en mars suivant.

Les appels faits à cette ligne sont confidentiels. Il est donc impossible de savoir combien de plaintes ont fait l'objet d'une enquête par la firme d’avocats pendant cette période.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !