•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regard sur les principaux acteurs du Mondial

Les gradins sont vides.

L'intérieur du stade 974 à Doha

Photo : Getty Images / Shaun Botterill

Associated Press

Une dernière fenêtre pour Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Le retour de Kylian Mbappé sur la plus grande scène du football. Le Brésil en lice pour un sixième titre record.

La Coupe du monde, qui commencera le 20 novembre, fera certes jaser tant pour les enjeux sur le terrain que pour ceux en dehors de la pelouse qatarie.

Cette année, 32 équipes se mesureront dans 64 matchs sur une période de 28 jours. Le finale aura lieu le 18 décembre.

Voici quelques éléments à prendre en considération lorsque le tournoi se déroulera dans le plus petit pays à n'avoir jamais accueilli une Coupe du monde et pour la première fois de l’histoire au Moyen-Orient.

Les équipes à surveiller selon le classement mondial

Le Brésilien met sa main gauche sur l'épaule droite de l'Argentin.

Lionel Messi et Neymar ont été coéquipiers au FC Barcelone de 2013 à 2017.

Photo : Associated Press / Bruna Prado

  • Brésil (no 1) : Neymar, Vinícius Júnior et le reste de la sélection, pleine de panache, culminent au bon moment. Un premier titre de champion du monde depuis celui de 2002 serait-il accessible pour les Brésiliens?
  • Belgique (no 2) : La génération dorée se disloque peu à peu, mais il reste Kevin De Bruyne à la tête de l'équipe.
Le gardien Hugo Lloris (au centre) soulève le trophée à titre de capitaine après la victoire de son pays contre la Croatie.

La France avec le trophée en 2018

Photo : Getty Images / Shaun Botterill

  • Canada (no 43) : L’unifolié sera représenté à la Coupe du monde pour la première fois depuis celle de 1986. Les hommes de John Herdman seront face à tout un défi en phase de groupe contre la Belgique, la Croatie (no 15) et le Maroc (no 22).

Quelques grandes vedettes

Il crie en écartant les bras.

Lionel Messi

Photo : Getty Images / Alex Livesey

  • Lionel Messi (Argentine) : Le septuple joueur par excellence de l'année tentera de mener son équipe à une victoire en Coupe du monde afin de récolter ce titre manquant à son palmarès.
  • Cristiano Ronaldo (Portugal) : Il a déjà été champion d'Europe, mais le meilleur buteur du football international masculin n'a jamais disputé de finale de Coupe du monde.
  • Kylian Mbappé (France) : La vedette du dernier Mondial à seulement 19 ans avait déçu l’an dernier à l’Euro. En cas de victoire, le rapide attaquant pourrait égaler le grand brésilien Pelé en étant champion à ses deux premières Coupes du monde.
  • Kevin De Bruyne (Belgique) : Il est largement considéré comme le meilleur milieu de terrain du monde, et ses courses avec le ballon comptent parmi les plus belles du football. La Belgique n'a plus qu'à espérer qu'il arrive en santé au Qatar.
  • Neymar (Brésil) : De plus en plus éclipsé par Mbappé et Messi au Paris Saint-Germain, il est toujours le chef de file de son pays.
Il célèbre un but le doigt dans les airs.

Alphonso Davies se démarque contre Curaçao.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

  • Sadio Mané (Sénégal) : Anciennement à Liverpool, Mané s'est joint au Bayern au début de la saison 2022. Champion en titre de la Coupe d’Afrique des nations, il pourrait brouiller les cartes.

Le déroulement du tournoi

Il y a 8 groupes de 4 équipes, les 2 premières se qualifiant pour le tour à élimination directe à 16 équipes.

Il n’y aura pas de pause entre la phase de groupe et les éliminatoires. Le premier jour sans match surviendra le 7 décembre, le 17e du tournoi.

Les joueurs se réunissent sous une bannière sur laquelle il est écrit Qualified (qualifié).

L'équipe canadienne a validé son billet pour le Qatar.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Affrontements à ne pas manquer

  • 20 novembre, Qatar c. Équateur : Le premier match du tournoi est toujours une date à encercler sur le calendrier.
  • 23 novembre, Canada c. Belgique : Ce sera l’entrée en scène de l’équipe canadienne. À voir si elle saura surprendre la deuxième nation au classement international.
  • 26 novembre, Argentine c. Mexique : La première des grandes rivalités continentales de la phase de groupe, Messi scellant potentiellement sa place et celle de l'Argentine pour les huitièmes de finale.
Des joueurs allemands applaudissent la foule.

L'Allemagne a été championne du monde en 2014.

Photo : Getty Images / Laszlo Szirtesi

  • 27 novembre, Espagne c. Allemagne : Il n'y a sûrement pas eu beaucoup de matchs de phase de groupe plus importants que celui-ci lors d'une Coupe du monde. Deux champions récents, deux géants du football européen et mondial.
  • 29 novembre, Iran c. États-Unis : Il a été étiqueté comme la bataille ultime, partie 2. Tout comme lors de la Coupe du monde de 1998, les deux pays se rencontreront en phase de groupe dans un match politiquement chargé. Les relations diplomatiques n'ont pas encore été rétablies depuis leur rupture en 1980.
  • 2 décembre, Ghana c. Uruguay : Quelqu'un se souvient de la soirée du 2 juillet 2010? Dans la dernière minute de prolongation d'un match de quart de finale de la Coupe du monde entre l'Uruguay et le Ghana, Luis Suarez a délibérément arrêté le ballon avec sa main sur la ligne de but et a été expulsé. Le Ghana a raté le tir de pénalité et a perdu en tirs au but pendant que Suarez fêtait sur la touche. La revanche serait douce pour le Ghana.
Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !