•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hurkacz et Carreno Busta en finale à Montréal

Un jeune homme applaudit la foule.

Hubert Hurkacz

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

La Presse canadienne

Le Polonais Hubert Hurkacz a comblé un retard d'une manche pour vaincre le Norvégien Casper Ruud 5-7, 6-3 et 6-2, samedi, et obtenir son billet pour la finale de l'Omnium Banque Nationale.

Classé 8e tête de série, le premier finaliste à Montréal a enregistré deux bris de service importants en troisième manche et a pu clore le débat pour accéder à une première finale cette saison dans un tournoi de la série Masters 1000.

Il a éliminé Ruud en un peu plus de deux heures, remportant au passage un quatrième match d'affilée en trois manches depuis le début de la semaine.

Hurkacz a rendez-vous avec l'Espagnol Pablo Carreno Busta, auteur d'une victoire de 7-5, 6-7 (7/9) et 6-2 contre le Britannique Daniel Evans.

J'essaie d'être compétitif et aussi bien préparé que possible. J'ai eu la chance de gagner mes [cinq] premières finales. Mais demain, c'est un nouveau match et il sera très difficile, a dit Hurkacz.

Il a réussi 18 as contre Ruud pour porter son total à 77 à Montréal, un sommet parmi tous les joueurs du tournoi.

Ruud (no 4), qui a facilement battu le Canadien Félix Auger-Aliassime en quarts de finale, était le joueur le mieux classé encore en lice pour le titre.

Après un long premier jeu au service, Hurkacz a pris les commandes 2-0 lorsqu'il a brisé son adversaire à sa première tentative. Ruud a toutefois récupéré ce point au cinquième jeu lorsque le Polonais a envoyé son coup droit dans le filet après avoir sauvé deux balles de bris.

Les deux joueurs ont ensuite gagné leurs jeux au service jusqu'à ce que le Norvégien brise son rival pour mener 6-5. Ruud a effectué un superbe coup droit le long de la ligne pour inscrire le point décisif. Il a gagné son service à zéro pour conclure le premier engagement.

Du 6e au 12e jeu, Ruud a enregistré 16 points au service de manière consécutive.

Les rôles ont été inversés en deuxième manche. Cette fois, Ruud a brisé Hurkacz dès le premier jeu, mais le Polonais lui a immédiatement rendu la politesse pour créer l'égalité 1-1.

Il était meilleur pendant la première manche et demie. J'ai juste dû m'accrocher et me battre, a reconnu Hurkacz.

Je suis resté dynamique, j'ai essayé de saisir toutes les occasions de prendre l'avantage dans les échanges et de le mettre mal à l'aise, a-t-il ajouté.

Hurkacz a vu une porte s'ouvrir au sixième jeu et il en a profité. Son smash lui a permis de briser son adversaire, puis il a résisté à deux balles de bris au septième jeu, avant d'empocher la deuxième manche.

Le Polonais a également joué de chance dès le début de l'acte ultime. À sa première occasion de briser, il a vu la balle toucher le haut du filet avant d'atterrir du côté de son rival. Hurkacz a enregistré un autre bris lorsque le Norvégien a repris les balles et s'est finalement distancé pour gagner le match.

Pablo Carreno Busta accède au tour décisif

Quelques heures après la qualification de Hurkacz pour la finale, Carreno Busta l'a rejoint, non sans avoir trimé dur contre Evans.

L'Espagnol a pris l'avance 4-3 avec le premier bris après une faute directe du Britannique. Mais il s'est fait jouer le même tour lorsqu'il servait pour la manche à 5-4.

Evans a cependant redonné ce bris à son adversaire dès le jeu suivant. À sa deuxième occasion de servir pour la manche, Carreno Busta n'a pas trébuché.

Son rival a amorcé le deuxième acte avec aplomb en continuant de courir vers toutes les balles et en réalisant quelques coups spectaculaires. Il n'a toutefois rien eu à faire au deuxième jeu quand Carreno Busta a commis une double faute pour lui offrir le bris et lui donner une avance de 2-0.

Le Britannique n'a pas eu l'instinct du tueur à 4-2 et s'est fait briser à la suite d'un revers précis en parallèle de l'Espagnol.

Au bris d'égalité, Carreno Busta a eu droit à une balle de match, mais Evans l'a effacée et l'a transformée en balle de manche. Il a forcé la tenue d'un engagement ultime grâce à une volée du revers au filet.

En troisième manche, Evans a évité le bris lorsqu'il était en retard 1-2, mais n'a pas été en mesure de résister à la deuxième. Carreno Busta menait alors 4-2.

Le Britannique a été brisé une dernière fois, au huitième jeu, avec une double faute qui a mis un terme à la rencontre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !