•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bianca Andreescu range sa raquette à Toronto

Une joueuse de tennis frappe la balle du revers.

Bianca Andreescu

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Bianca Andreescu a rendu les armes à l'Omnium Banque Nationale, jeudi, à Toronto. La dernière Canadienne en lice dans le tournoi de simple a baissé pavillon 5-7, 7-5 et 2-6 devant la Chinoise Zheng Qinwen.

L'Ontarienne de 22 ans a manqué de mordant et n'a pu saisir ses occasions. Elle s'est inclinée en trois heures devant Zheng, qui a récolté six bris, dont trois consécutifs dans la manche ultime. Elle a enregistré le gain à sa première balle de match.

La 51e à la WTA a réussi huit as contre sept doubles fautes. Elle a gagné le premier engagement avec un smash, dans un 12e jeu où elle a également réalisé un amorti parfait.

Bianca Andreescu retourne la balle contre Qinwen Zheng.

Match entre Bianca Andreescu et Qinwen Zheng.

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

En deuxième manche, Andreescu a pris le service de sa rivale à 5-5, ponctuant le jeu avec un revers profond, retourné trop loin par sa rivale.

La Chinoise a cependant pris le contrôle au troisième acte avec un bris qui lui a donné les commandes 3-1. Elle n'a plus été inquiétée par la suite.

« Ça a été un match très difficile. Elle a très bien joué. Je ne dirais pas que j’étais à mon mieux, mais j’ai donné le meilleur de ce que j’avais aujourd’hui. J’ai bataillé vraiment fort. Dans la troisième manche, elle a inscrit les points importants. »

— Une citation de  Bianca Andreescu, joueuse de tennis

À propose de la performance de sa jeune rivale, Andreescu a dit se reconnaître un peu en elle.

En ce moment, elle joue comme une fille du top 10. Je suis très contente pour elle. Je me souviens quand j’avais son âge (19 ans)… y a pas si longtemps (rires), mais je me souviens que je n’avais peur de rien. Les autres joueuses ne vous connaissent pas très bien. Vous jouez alors sans crainte et sans pression et c’est ce qu’elle fait. Je crois qu’elle pourrait gagner le tournoi si elle continue comme ça.

Enfin, sur son appréciation de sa performance dans le tournoi face à trois adversaires très différentes l'une de l'autre, Andreescu a eu un commentaire en demi-teintes.

En considérant ma préparation pour ce tournoi et ce qui s’est passé la semaine dernière à San José, je suis d’abord contente d’avoir pu jouer ici. C’est incroyable d’avoir atteint les huitièmes de finale. Je n’avais pas d’attentes en arrivant, je voulais juste profiter du moment, mettre la foule de mon bord et jouer de mon mieux, a-t-elle ajouté.

La championne dans la Ville Reine, en 2019, est maintenant classée 53e.

En quarts de finale, Zheng se mesurera à la Tchèque Karolina Pliskova, qui l'a emporté 6-1, 6-7 (9/11) et 6-3 sur la Grecque Maria Sakkari.

Iga Swiatek plie bagage

La première raquette mondiale Iga Swiatek a été éliminée en huitièmes de finale. La Polonaise a été battue 4-6, 6-3 et 5-7 par la Brésilienne Beatriz Haddad Maia.

Championne à Indian Wells et à Miami le printemps dernier, Swiatek a subi sa première défaite en 14 matchs sur surface dure nord-américaine, à deux semaines des Internationaux des États-Unis, où elle fera figure de favorite.

Elle est tombée sur une adversaire très dynamique et qui a également profité de ses nombreuses fautes directes, parfois grossières, sur un court balayé par le vent.

Swiatek a notamment été trahie par un service défaillant, comme en font foi ses 9 doubles-fautes et son faible taux d'efficacité de 45 % de points gagnés avec sa deuxième balle. Elle a accordé pas moins de 19 balles de bris à sa rivale, qui n'en a converti que 4.

Une joueuse de tennis est sur le point de frapper une balle avec sa raquette.

Iga Swiatek

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Même dans un mauvais jour, les crampes n'épargnant pas ses jambes, la Polonaise s'est bien battue pour repousser les assauts adverses et revenir à une manche partout.

La Brésilienne de 26 ans, en quête d'un quatrième titre cette saison après ceux glanés à Saint-Malo, à Nottingham et à Birmingham, n'a pas desserré l'étau.

C'est elle qui a repris l'initiative dans les échanges, malgré la perte de son service au début de la troisième. Elle s'est finalement imposée en trois heures, à sa quatrième balle de match.

Haddad Maia affrontera au prochain tour la Suisse Belinda Bencic, tombeuse de l'Espagnole Garbine Muguruza 6-1 et 6-3.

Coco Gauff s’offre une favorite

Coco Gauff (no 10) a ajouté un autre grand nom du tennis à son tableau de chasse. Elle a vaincu Aryna Sabalenka (no 6) pour accéder aux quarts de finale.

Onzième raquette mondiale à 18 ans seulement, Gauff a gagné en trois manches de 7-5, 4-6 et 7-6 (7/4).

Gauff a bien commencé l’affrontement avec une victoire en première manche. Sabalenka n’avait cependant pas dit son dernier mot. Elle a effectué une remontée pour s’emparer de la deuxième manche.

L’Américaine n’avait pas l’intention de laisser filer la victoire. Elle s’est battue jusqu’au bris d’égalité pour décrocher son billet pour le tour suivant.

Coco Gauff célèbre sa victoire à Toronto.

Coco Gauff

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

En quarts, elle retrouvera la Roumaine Simona Halep, gagnante contre la Suisse Jil Teichmann en deux manches de 6-2 et 7-5.

Mercredi, Coco Gauff avait aussi remporté son match contre la championne de Wimbledon, la Kazahke Elena Rybakina.

En l'emportant sur Sabalenka, la finaliste du tournoi de Roland-Garros a vaincu une joueuse du top 10 mondial pour la deuxième fois de la saison. L'Américaine avait aussi battu l'Espagnole Paula Badosa, alors 4e du monde, au tournoi de Doha en février.

Gauff est sur une trajectoire ascendante depuis les Internationaux de France. Après sa finale à la porte d’Auteuil, elle s'est arrêtée dans les demi-finales à Berlin, au troisième tour à Wimbledon et en quarts de finale à San José, où elle a notamment battu l'ancienne no 1 mondiale Naomi Osaka.

Autres résultats du troisième tour :

  • Yulia Putintseva (KAZ) bat Alison Riske (USA) 6-3, 7-5
  • Jessica Pegula (USA/no 7) bat Camila Giorgi (ITA) 3-6, 6-0, 7-5
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !