•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shapovalov, Pospisil et Galarneau ne font que passer à l’Omnium Banque Nationale

Il salue la foule après sa défaite.

Denis Shapovalov

Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Radio-Canada

Après une première journée où Dame Nature a brouillé l'horaire du tableau principal, l'Omnium Banque Nationale a repris au stade IGA à Montréal... avec 90 minutes de retard.

Vasek Pospisil a lancé le bal pour le contingent canadien, mardi, mais son parcours s'est aussitôt arrêté contre Tommy Paul.

Il s'est incliné en deux manches identiques de 4-6, après 1 h 25 min de jeu, dans une reprise du match de premier tour disputé il y a exactement un an, à Toronto, et également remporté par l'Américain.

Relégué au 147e rang mondial, le Britanno-Colombien de 32 ans a cédé le bris d'entrée à chacun des engagements et n'a jamais su redresser la barre.

Un joueur de tennis tient sa raquette d'une main et pose l'autre sur les cordages.

Vasek Pospisil n'a plus franchi le premier tour du Masters 1000 disputé au Canada depuis 2016.

Photo : usa today sports / Eric Bolte

À court de forme, il a été tenu à l'écart des terrains pendant presque trois mois ce printemps en raison d'une blessure au coude. Et depuis son retour, il s'est contenté de jouer sur le circuit Challenger. En quatre tournois, il a été limité à deux victoires, en plus de perdre à son premier match des qualifications à Wimbledon.

Je pense que je tape bien la balle, mais je n'ai pas encore retrouvé le rythme lors des matchs, a dit celui qui jouera aussi en double avec l'Italien Jake Sinner. Même avant le tournoi, j'avais des problèmes physiquement. C'est peut-être la raison.

Avant cette semaine, je ne me sentais pas en confiance, je n'étais pas dans le bon rythme. Je savais que ça allait être difficile cette semaine parce que je n'étais pas bien sur le terrain d'entraînement ces derniers jours.

Le bourreau de Pospisil aura le lourd mandat d'affronter l'Espagnol Carlos Alcaraz, classé 2e tête de série dans la métropole québécoise.

Un premier match prometteur

Pour ses grands débuts dans le tableau principal d'un tournoi de l'ATP, Alexis Galarneau a fait sensation. Il a tenu tête au Bulgare Grigor Dimitrov, 19e joueur mondial, avant de baisser pavillon 6-4 et 7-5.

Le Lavallois de 23 ans a fait preuve de beaucoup de cran face à un joueur très expérimenté, se permettant même de prendre une avance de 5-2 à la deuxième manche.

Alexis Galarneau au tournoi de l'Omnium Banque Nationale.

Le Lavallois Alexis Galrneau faisait ses grands débuts au tableau principal d'un tournoi de l'ATP.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Celui qui a profité d'un laissez-passer des organisateurs pour se retrouver dans la cour des grands n'a pas à rougir de sa performance, loin de là. Il a montré de belles qualités qui devraient lui permettre de poursuivre sa progression. Il a d'ailleurs reçu des applaudissements nourris des spectateurs en quittant le court central.

Même si son passage n’aura duré qu’un match, il a affirmé avoir beaucoup appris de sa défaite contre un joueur de la trempe de Dimitrov.

Ça va me faire grandir énormément, a-t-il souligné en conférence de presse. Pas juste au niveau de mon tennis, mais mentalement, de croire en moi, de croire en mon travail qui s’améliore beaucoup. C’est motivant pour mon équipe et on a encore plus faim pour la suite.

Galarneau est maintenant convaincu qu’il a sa place à ce niveau et qu’il ne lui reste qu’à acquérir de l’expérience.

Le joueur rêvait et visualisait ce moment depuis longtemps, mais il a tout de même été surpris de l’intérêt médiatique.

Pour être honnête, je ne m'attendais pas à avoir autant de demandes médiatiques, a candidement avoué Galarneau. Ça a été super comme expérience. J’ai bien géré ça avec ma mère. C’est un autre aspect dont je suis fier de mon équipe.

Quant au match entre Denis Shapovalov et Alex de Minaur, il avait été interrompu par la pluie au bris d'égalité de la deuxième manche lundi. En retard 5-7 et 6-6 (3/3), l'Ontarien n'a pas réussi à éviter l'élimination et le bris d'égalité s'est conclu 7-4 en faveur de l'Australien. La fin de match n'aura duré que 1 min 52 s.

Denis Shapovalov lors du match contre Alex de Minaur à l'Omnium Banque Nationale.

Shapovalov a été éliminé au premier tour de l'Omnium Banque Nationale.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Shapovalov avait la mine basse quand il s'est présenté devant les journalistes.

Je pense que j'ai réussi beaucoup de bonnes choses, hier. J'avais l'impression que je commençais à prendre l'ascendant dans le match. Mais Alex a offert du très bon tennis. Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire.

Shapovalov totalise une seule victoire depuis qu'il a défait Rafael Nadal à la fin mai à Rome.

Détenteur d'un laissez-passer au tour initial grâce à son statut de 6e favori, Félix Auger-Aliassime sera en action mercredi, mais ne connaît pas encore l'identité de son premier adversaire.

Le récent demi-finaliste au tournoi de Los Cabos se mesurera au Japonais Yoshihito Nishioka, tombeur du Français Benoît Paire en deux manches de 6-2 et 6-3.

Autres résultats du jour

Premier tour :

  • Nick Kyrgios (AUS) bat Sebastian Baez (ARG) 6-4, 6-4
  • Diego Schwartzman (ARG/no 12) bat Alejandro Davidovich Fokina (ESP) 1-6, 6-3, 6-4
  • Albert Ramos-Vinolas (ESP) bat David Goffin (BEL) 7-6 (7/2), 6-2
  • Roberto Bautista-Agut (ESP/no 14) bat Marcos Giron (USA) 7-6 (7/5), 6-3
  • Cameron Norrie (GBR/no 9) bat Brandon Nakashima (USA) 6-4, 6-4
  • Botic van de Zandschulp (NED) bat Miomir Kecmanovic (SRB) 6-1, 7-5
  • Adrian Mannarino (FRA) bat Arthur Rinderknech (FRA) 6-3, 6-3
  • Holger Rune (DEN) bat Fabio Fognini (ITA) 6-3, 7-5
  • Frances Tiafoe (USA) bat Benjamin Bonzi (FRA) 6-7 (6/8), 7-5, 6-3
  • Pablo Carreño Busta (ESP) bat Matteo Berrettini (ITA/no 11) 6-3, 6-2
  • Gaël Monfils (FRA/no 17) bat Pedro Martinez (ESP) 7-6 (7/4), 3-6, 6-2
  • Maxime Cressy (USA) bat Aslan Karatsev (RUS) 6-4, 6-4
  • Jack Draper (GBR) bat Hugo Gaston (FRA) 6-2, 6-3
  • Daniel Evans (GBR) bat Filip Krajinovic (SRB) 6-2, 1-6, 6-0
  • Taylor Fritz (USA/no 10) bat Andy Murray (SCO) 6-1, 6-3
  • Marin Cilic (CRO/no 13) bat Borna Coric (CRO) 6-3, 6-2

Deuxième tour :

  • Hubert Hurkacz (POL/no 8) bat Emil Ruusuvuori (FIN) 6-3, 6-7 (4/7), 6-2
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !