•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Néerlandaise Annemiek van Vleuten remporte le Tour de France féminin

Annemiek Van Vleuten, le poing en l'air.

Annemiek Van Vleuten célèbre sa victoire au sommet de la Super Planche des Belles filles.

Photo : afp via getty images / JEFF PACHOUD

Agence France-Presse

La Néerlandaise Annemiek van Vleuten a remporté le renaissant Tour de France Femmes, au sommet de la Super Planche des Belles filles dimanche, 33 ans après la dernière véritable Grande Boucle féminine.

Maillot jaune depuis son numéro en solo victorieux la veille au Markstein, la championne olympique du contre-la-montre a enfoncé le clou en s'adjugeant la huitième et ultime étape, en haut de la montée vosgienne.

Annemiek van Vleuten succède à Jeannie Longo au palmarès interrompu depuis 1989. Pour parfaire son sacre d'une deuxième victoire d'étape, la meneuse de Movistar s'est envolée à six kilomètres du sommet après une première partie de course incertaine, rythmée par les incidents mécaniques et trois changements de monture.

Signe de la suprématie de la quasi quarantenaire (en octobre), ses rivales de SD Worx et Trek-Segafredo en ont été réduites à accélérer quand la championne du monde de 2019 a connu des soucis avec son nouveau vélo, tout de jaune pour l'occasion, à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée.

Comme la veille, sa compatriote Demi Vollering a été la plus coriace de ses concurrentes. Deuxième de l'étape à 30 secondes de la maillot jaune, elle a conforté sa deuxième place sur le podium final, inchangé par rapport à la veille. La Polonaise Katarzyna Niewiadoma a fini 3e.

Du côté des Canadiennes, Magdeleine Vallières Mill (EF Education - Tibco) s'est avérée la plus compétitive du jour. Elle a conclu cette dernière étape au 39e rang à 13 min 12 s de la championne. Elle est aussi la mieux classée au classement général final, en 66e position à 1 h 4 min 19 s.

Je suis vraiment contente de mon Tour! Nous avons réussi notre objectif avec Veronica (Ewers) qui est dans le top 10 au général. J’ai fait mon possible pour aider le plus que je le pouvais à toutes les étapes et je crois que je peux en être fière.

Vallières Mill retient beaucoup de positif de sa performance au tout premier Tour de France Femmes. Ne reste plus qu’à souhaiter à d'autres cyclistes la même expérience.

Ce qui m’a le plus marquée, c’est de voir l’ambiance du Tour! Autant de personnes étaient intéressées et ils nous encourageaient autant qu'au Tour des hommes. J’espère que le Tour aura encouragé la prochaine génération de cyclistes féminines, a-t-elle conclu.

Simone Boilard (St-Michel Aubert 93) s'est classée 67e tout juste sous la barre des 19 minutes derrière la gagnante. Olivia Baril (Valcar) a conclu 75e de l'étape.

Au classement général, Boilard figure au 71e rang à 1 h 6 min 41 s, tandis que Baril a abouti en 104e place avec un retard de 1:34:22.

Au total, 109 concurrentes ont franchi l'arrivée du Tour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !