•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Max Verstappen l’emporte en Hongrie, Ferrari larguée

Le bolide de Max Verstappen franchit le fil d'arrivée.

Les troupes de l'écurie Red Bull célèbrent la victoire de Max Verstappen au GP de Hongrie.

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Radio-Canada

Max Verstappen a remporté dimanche le Grand Prix de Hongrie, alors qu'il partait de la 10e place sur la grille de départ. Si Red Bull a parfaitement su adapter sa stratégie, Ferrari s'est fourvoyée dans ses choix de pneumatiques.

Le Néerlandais part en vacances estivales le cœur léger après avoir remporté la 28e victoire de sa carrière. Une victoire qui lui permet d'accroître son avance sur Charles Leclerc, qui n'a pu faire mieux qu'une 6e place.

Il s'est imposé devant les pilotes de Mercedes-Benz Lewis Hamilton et George Russell, parti en pole position pour la première fois.

Une monoplace de F1 négocie un virage à droite.

Lewis Hamilton en Hongrie

Photo : afp via getty images / JURE MAKOVEC

Ça n'a pas été de tout repos pour Verstappen qui a dû rendre la 3e place à Leclerc au 42e tour après une petite erreur de pilotage sans conséquence, un superbe 360 degrés parfaitement maîtrisé. Il a pu reprendre le commandement de la course trois tours plus tard.

J'espérais pouvoir me rapprocher d'un podium, mais on a eu une très bonne stratégie, on a été vraiment réactif, et on a pu gagner cette course, même avec un 360 degrés, a dit le vainqueur à l'arrivée.

Pas de pilote de Ferrari sur le podium

Sous un ciel menaçant, et quelques gouttes de pluie au début et à la fin de l'épreuve, le Monégasque a bien tenté de rivaliser avec Red Bull, mais il a glissé du podium au 41e tour après une erreur stratégique, un mauvais choix de pneus de son équipe pour son troisième relais. Il a fini 6e.

Son coéquipier Carlos Sainz fils a fini au pied du podium.

Le Québécois Lance Stroll a conclu 11e derrière son coéquipier Sebastian Vettel, qui marque 1 point pour l'équipe Aston Martin.

Je tire beaucoup de positif de cette course. Dans mon dernier relais, je n'avais pas les bons pneus (les tendres) et Sebastian (en mi-durs) en a profité. Ce sont des choses qui arrivent. Mon rythme était bon aujourd'hui, meilleur que samedi. Il faut encore qu'on travaille là-dessus, a déclaré Stroll.

Une monoplace de F1 de face roule sur un circuit.

Lance Stroll en Hongrie

Photo : Getty Images / Francois Nel

Le Torontois Nicholas Latifi (Williams) a pris le 18e échelon.

J'ai endommagé mon aileron avant dans le premier tour et les pneus en ont souffert. Ils se sont dégradés beaucoup plus vite. Le vent a aussi rendu ma monoplace capricieuse. On doit régler ce problème en deuxième moitié de saison. C'est le temps de refaire le plein d'énergie avant le Grand Prix de Belgique, a-t-il dit.

La pause estivale tombe mal pour Ferrari, qui aura du mal à se remettre de cette nouvelle occasion manquée.

Le Grand Prix de Belgique a lieu le dernier week-end du 26 au 28 août, premier rendez-vous d'un programme triple en trois semaines (Belgique, Pays-Bas, Italie).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !