•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Controverse lors du dernier GP de 2021 : le directeur de course quitte la FIA

Un homme de profil parle au téléphone avec des lunettes de soleil.

Michael Masi

Photo : Getty Images / Charles Coates

Agence France-Presse

Michael Masi, directeur de course de la F1, très critiqué pour ses décisions controversées lors du dernier Grand Prix de la saison 2021 qui avaient conduit au sacre de Max Verstappen, a décidé de quitter la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

La FIA confirme que Michael Masi a décidé de quitter son poste et de retourner en Australie pour se rapprocher de sa famille et relever de nouveaux défis, indique la Fédération dans un communiqué, où elle le remercie pour son implication au cours de ses trois années à ce poste.

L'Australien avait déjà été écarté de son poste en février. En décembre, à Abou Dhabi, il avait pris la décision de relancer dans le dernier tour la course, alors neutralisée derrière une voiture de sécurité, ce qui avait offert au Néerlandais (Red Bull) l'occasion de doubler Lewis Hamilton (Mercedes) pour s'offrir son premier titre de champion du monde.

Le Britannique, qui n'avait pas changé de pneus contrairement à Verstappen, avait vertement dénoncé cette décision estimant que la course avait été manipulée.

L'écurie Mercedes reprochait au directeur de course australien de 44 ans de ne pas avoir appliqué à la lettre le règlement, mais elle avait finalement renoncé à faire appel tout en réclamant des mesures avant le début de la saison.

Après avoir mené une analyse détaillée des événements, la FIA a annoncé mi-février la mise à l'écart de Michael Masi.

Deux directeurs de course, Niels Wittich et Eduardo Freitas, qui officiaient dans d'autres championnats, ont été nommés pour le remplacer en alternance.

La FIA avait également annoncé la mise en place d'une salle de contrôle de course virtuelle, sur le modèle de l'arbitrage vidéo (VAR) du soccer, et la fin des communications radio directes entre directeurs d'écuries et directeur de course.

Ce sont de bonnes avancées, avait salué le directeur de l'équipe Mercedes-Benz, Toto Wolff, après ces annonces.

Lewis Hamilton, qui avait à un moment évidemment perdu un peu la foi envers le système, avait aussi appuyé mi-février cette première étape du processus tout en attendant de voir des actions concrètes pour être totalement convaincu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !