•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes transgenres exclues des épreuves féminines de triathlon en Grande-Bretagne

On voit en arrière-plan la baie et un pont.

Les participantes du triathlon olympique pendant la portion de 40 km de vélo.

Photo : Getty Images / Cameron Spencer

Agence France-Presse

Les femmes transgenres ne pourront plus participer aux épreuves féminines de triathlon, en Grande-Bretagne, à partir de l'année prochaine. Elles devront intégrer une nouvelle catégorie avec les hommes dite « ouverte », a annoncé la Fédération britannique mercredi.

Les catégories féminines, de l'élite jusqu'aux premières catégories d'âge (12 ans), seront uniquement ouvertes aux athlètes de sexe féminin à la naissance.

La catégorie ouverte correspondra à celle des hommes auxquels s'ajouteront les triathlètes transgenres et les non-binaires.

Cette décision fait de la Fédération de triathlon la première au Royaume-Uni à fermer ses compétitions féminines aux femmes transgenres.

Le mois dernier, la Fédération internationale de natation (FINA) avait annoncé la mise en place d'une catégorie ouverte pour permettre aux athlètes transgenres de concourir séparément.

Il serait prétentieux de notre part de dire qu'il n'y a pas un peu d'appréhension, mais nous croyons fermement qu'il faut faire ce qui est bon pour notre sport, et pas nécessairement ce qui est facile ou populaire, a déclaré Andy Salmon, directeur général de la Fédération britannique de triathlon.

Nous concevons que certaines personnes puissent être en désaccord avec cette décision, mais nous estimons que c'est la bonne chose à faire, a-t-il ajouté, précisant que cette nouvelle règle, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2023, était juridiquement solide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !