•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nadal dans le carré d’as à Wimbledon et Kyrgios invité surprise

Il garde les yeux sur la balle.

Rafael Nadal

Photo : afp via getty images / ADRIAN DENNIS

Agence France-Presse

Rafael Nadal, 4e mondial et vainqueur des deux premiers tournois du grand chelem de l'année, s'est qualifié mercredi pour les demi-finales à Wimbledon. Il a gagné au super jeu décisif de la cinquième manche contre l'Américain Taylor Fritz (14e) 3-6, 7-5, 3-6, 7-5 et 7-6 (10/4).

Souffrant des abdominaux, l'Espagnol de 36 ans, double lauréat (2008 et 2010) sur le gazon londonien, n'y avait plus joué depuis son élimination en demi-finales par Roger Federer en 2019.

Le corps en général va bien, mais j'ai quelque chose aux abdominaux. Il a fallu que je trouve un moyen de servir un peu différemment. J'ai pensé à plusieurs reprises que je ne terminerais pas le match. Mais le public, avec l'énergie qu'il m'a envoyée, m'a permis d'aller au bout, a-t-il expliqué.

Il affrontera vendredi l'Australien Nick Kyrgios (40e) pour tenter de jouer la sixième finale de sa carrière à l'All England Club.

« J'espère que je serai prêt à jouer ce match. Nick est un très grand joueur sur toutes les surfaces, mais en particulier sur gazon. Il fait une belle saison sur cette surface et il faudra absolument que je sois à 100 % pour avoir mes chances. »

— Une citation de  Rafael Nadal

En dents de scie

Face à Fritz, le match n'a pas été d'une immense qualité de jeu, mais d'une rare intensité dramatique, jusqu'au super bris où Nadal a enfin joué un grand tennis pour terminer sur un coup droit gagnant.

Très amoindri, il a semblé au bord de l'effondrement dans la seconde manche. Incapable de se plier, il ne pouvait quasiment plus servir ni se baisser sur les amortis.

Néanmoins, en serrant les dents, il a réussi le bris pour s'échapper à 3-0, mais Fritz est revenu à 3-3. Au changement de côté, Nadal a envoyé des signes de dénégation vers son clan en faisant des grimaces de douleur.

Il porte une main à son visage.

Rafael Nadal

Photo : afp via getty images / GLYN KIRK

Il a alors reçu des soins dans les vestiaires et, contre toute attente, il a tenu le coup jusqu'à réussir le bris décisif pour égaliser à une manche partout.

Fritz a repris l'avantage assez tranquillement dans la troisième manche, comme Nadal continuait de souffrir.

Le début de la quatrième manche a ressemblé à un calvaire, où il n'a quasiment pas pu jouer ses revers autrement que brossés. Il a pourtant réussi à se détacher à 4-2. Puis Fritz a aligné une série de trois jeux pour mener 5-4, et les chances de Nadal ont paru s'éteindre.

Toutefois, c'est bien lui qui a réussi le bris pour mener 6-5 avant de pousser la partie vers la manche décisive. Les deux joueurs se sont échangé des bris de service en milieu de cette manche pour en arriver au super jeu décisif. Nadal a rapidement pris l'avantage 5-0 et a conclu à sa deuxième balle de match.

Fritz a pu avoir l'impression de revivre le troisième tour des Internationaux d'Australie de 2021. Il s'était alors incliné en cinq manches devant Novak Djokovic, lui aussi blessé aux abdominaux. Le Serbe avait remporté le tournoi quelques jours plus tard.

Il pousse un cri de soulagement.

Taylor Fritz

Photo : afp via getty images / ADRIAN DENNIS

Kyrgios en terrain inconnu

Plus tôt, Nick Kyrgios, 40e joueur mondial, s'était qualifié pour sa première demi-finale d'un tournoi du chelem. Pour ce faire, il a éliminé le Chilien Cristian Garin (43e) en trois manches de 6-4, 6-3 et 7-6 (7/5).

Je n'aurais jamais imaginé être en demi-finales d'un tournoi du grand chelem, je pensais avoir laissé passer le train, que j'avais manqué l'ouverture..., a déclaré l'Australien de 27 ans qui avait jusque-là joué deux quarts de finale de tournois majeurs, dont un à Londres en 2014 à sa première participation.

J'ai eu l'impression de jouer sur les talons parce que Garin est un sacré bon joueur. J'ai eu de la chance sur quelques balles de bris, mais je prends et je vais me préparer pour le prochain match, a-t-il ajouté, quelques minutes après être tombé les bras en croix sur le gazon du court central.

Pour l'aider à préparer cette demi-finale historique, il n'a, comme à son habitude, pas d'entraîneur.

« Je n'ai pas de coach parce que je ne voudrais pas mettre ce poids sur les épaules de qui que ce soit. Personne ne connaît aussi bien mon tennis que moi. »

— Une citation de  Nick Kyrgios
Un joueur de tennis étendu les bras en croix  sur le court en gazon.

Nick Kyrgios s'est laissé choir sur le gazon après le point vainqueur.

Photo : Getty Images / Ryan Pierse

Il devient ainsi le premier Australien à entrer dans le dernier carré à l'All England Club depuis Lleyton Hewitt en 2005. Il est également le joueur le plus mal classé à atteindre les demi-finales depuis l'édition de 2008. Marat Safin, 75e mondial, et Rainer Schuettler, 94e, y étaient tous les deux parvenus.

Garin a remporté les neuf premiers points de la manche initiale pour mener 2-0 et 15/0 sur le service de Kyrgios. L'Australien est alors entré dans le match et a repris le service adverse pour revenir à 3-3, avant de réussir un nouveau bris dans l'ultime jeu de la manche.

Dans la deuxième, Kyrgios a fait le bris pour mener 3-1 et a ensuite géré son avantage jusqu'au bout. La manche ultime a été bien plus accrochée, chaque joueur tenant sa mise en jeu jusqu'au jeu décisif.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !