•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mike Grier devient le premier Afro-Américain nommé DG dans la LNH

Ils tiennent un maillot de l'équipe avec le numéro 22.

Mike Grier, nouveau directeur général des Sharks de San José, flanqué de son adjoint Joe Will (à gauche) et du président de l'équipe Jonathan Becher.

Photo : AP / Jeff Chiu

Radio-Canada

Les Sharks de San José ont confirmé l’embauche de Mike Grier à titre de directeur général. Il devient à 47 ans le premier Afro-Américain à occuper un tel poste dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

J’en suis très fier, a dit Grier. Depuis mes débuts en tant que joueur, la ligue est devenue plus ouverte à la diversité. Il y a plus de joueurs noirs et des minorités. Il y a plus de minorités et de femmes dans les bureaux de directions et parmi les entraîneurs. Ça me rend heureux de voir ça. Et si je fais un bon travail pour les Sharks, ça ouvrira des portes pour que d’autres personnes issues des minorités accèdent à un poste de direction.

Grier était jusque-là conseiller aux opérations hockey pour les Rangers de New York après avoir été entraîneur adjoint avec les Devils du New Jersey et dépisteur pour les Blackhawks de Chicago.

Il succède à Doug Wilson qui a quitté l'organisation en avril, pour des raisons de santé, après 19 années dans la chaise de DG.

Grier, un natif de Détroit, qui a grandi au Massachusetts, a joué 14 saisons dans la LNH avec les Oilers d’Edmonton, les Capitals de Washington, les Sabres de Buffalo et les Sharks.

En 1060 matchs, de 1996 à 2011, il a inscrit 162 buts et 221 aides. Il a aussi disputé 101 rencontres éliminatoires au cours desquelles il a amassé 28 points, dont 14 buts.

Grier avait été sélectionné par Edmonton au neuvième tour du repêchage de 1993, soit au 219e rang. Il portait alors les couleurs de l'Université de Boston.

Il suit les traces de son frère Chris qui est DG des Dolphins de Miami depuis 2016. Son père Bobby a également occupé des postes au sein de la direction des Patriots de la Nouvelle-Angleterre et des Texans de Houston.

Ces deux-là sont de riches sources de connaissances, a confié Grier. Dès que j’ai annoncé la nouvelle à mon père, il s’est mis à me donner des conseils. Et mon frère a dû prendre de dures décisions avec les Dolphins pour se séparer de certains joueurs afin de se tourner vers l'avenir. Depuis quatre ans, il a réussi à améliorer l’équipe. Ils sont maintenant des prétendants au titre de leur division et ils ont beaucoup de talent.

Grier a également parlé de sa relation avec Willie O'Ree, devenu le premier joueur afro-américain de l'histoire de la LNH, avec les Bruins de Boston en 1958.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Je ne lui ai pas parlé depuis assez longtemps, mais j’ai eu la chance quand je jouais d’avoir une très bonne relation avec Willie, a mentionné Mike Grier. Il était toujours gentil avec moi et j’étais heureux de l’aider lors de certaines activités quand j’allais à Boston.

Le nouveau patron des Sharks a beaucoup de pain sur la planche pour remettre l'équipe californienne sur la bonne voie. Elle n’a pas participé aux séries ces trois dernières saisons, une première dans l’histoire de la franchise.

Il devra engager un nouvel entraîneur-chef pour succéder à Bob Boughner, congédié la semaine dernière par le DG intérimaire Joe Will.

Grier viendra d’abord à Montréal où se tient le repêchage amateur jeudi et vendredi. Les Sharks détiennent le 11e choix. Puis, il se tournera du côté du marché des joueurs autonomes qui s'ouvrira la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !