•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tatjana Maria en demi-finales à Wimbledon face à Ons Jabeur

La joueuse de tennis serre le poing gauche.

L'Allemande Tatjana Maria

Photo : Getty Images / Ryan Pierse

Radio-Canada

L'Allemande Tatjana Maria, mère de deux enfants, s'est qualifiée mardi pour les demi-finales de Wimbledon après une victoire de 4-6, 6-2 et 7-5 sur sa compatriote Jule Niemeier.

J'ai la chair de poule... C'est un rêve de vivre ça avec ma famille, mes deux petites filles. Il y a moins d'un an, j'accouchais... C'est fou, a-t-elle dit avant de quitter le court no 1.

Elle n'avait encore jamais dépassé le troisième tour d'un tournoi majeur, déjà atteint à Wimbledon en 2015.

L'Allemande en est à sa 10e présence à l'All England Club et n'est devenue que la sixième femme de l'ère professionnelle à atteindre les demi-finales après avoir eu 34 ans. Sa meilleure performance précédente était une participation au troisième tour en 2015. Elle ne s'est jamais rendue aussi loin lors des trois autres tournois majeurs.

Tout n'a pas été facile pour elle cette année.

Maria est classée 103e et ne figurait pas parmi les 250 meilleures joueuses aussi récemment qu'en mars. Depuis son retour de congé de maternité, elle a perdu au premier tour des Internationaux des États-Unis et d'Australie et à Roland-Garros.

Tout a changé sur les courts en gazon londoniens.

Maria a vaincu trois têtes de série d'affilée lors de son parcours vers les quarts de finale, dont Maria Sakkari, cinquième tête de série, au troisième tour, et Jelena Ostapenko, 12e tête d'affiche et championne des Internationaux de France en 2017, au quatrième tour.

Elle affrontera jeudi pour une place en finale la Tunisienne Ons Jabeur, no 2 mondiale. Les deux femmes se connaissent bien.

C'est super. Ons fait partie de la famille. Elle joue tout le temps avec mes filles, a dit Maria.

Tatjana, je l'aime, c'est une grande amie, ma partenaire de barbecue, a pour sa part lancé la Tunisienne.

Ons Jabeur a battu la Tchèque Marie Bouzkova (66e) 3-6, 6-1 et 6-1.

Je suis très, très heureuse, surtout que ça s'est passé sur ce court que j'adore, a déclaré la joueuse de 27 ans après 1 h 47 min sur le court central.

Une joueuse de tennis, en blanc, lève les bras après avoir gagné son match. Le public l'applaudit.

Ons Jabeur poursuit son chemin à Wimbledon.

Photo : Getty Images / SEBASTIEN BOZON

Je savais qu'elle me ferait travailler sur chaque point et je suis contente de m'être réveillée dans la deuxième manche, puis d'avoir très bien joué dans la troisième, a-t-elle ajouté.

La Tunisienne est la quatrième joueuse africaine à atteindre les demi-finales d'un tournoi du grand chelem dans l'ère Open après les Sud-Africaines Annette du Plooy (Roland-Garros 1968), Yvonne Vermaak (Wimbledon 1983) et Amanda Coetzer (Melbourne 1996 et 1997, Roland-Garros 1997).

Ons Jabeur, qui avait déjà atteint les quarts à Wimbledon en 2021, est arrivée invaincue sur gazon après son titre à Berlin. Elle avait passé les quatre premiers tours en moins de cinq heures au total, sans céder la moindre manche.

Elle compte désormais 35 victoires cette saison, et seule la no 1 mondiale Iga Swiatek, battue au troisième tour, a fait mieux avec 44.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !