•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Tour a débarqué en France, dans le nord, à Dunkerque

Des cyclistes roulent par beau temps et des spectateurs les applaudissent.

Le peloton passe la porte de Cassel à Bergues.

Photo : Getty Images / THOMAS SAMSON

Agence France-Presse

Les cyclistes du Tour ont commencé à pédaler en France, mardi, dans le nord, pour la quatrième étape entre Dunkerque et Calais, avec comme possible difficulté, le vent.

C'est toujours le Belge Wout van Aert qui porte le maillot jaune. Mais il est à la recherche de sa première victoire d'étape après trois deuxièmes places en trois étapes au Danemark.

Le rouleur de l'équipe Jumbo arrive en terrain encore plus favorable.

La boucle de 171,5 km offre un parcours plus sélectif sillonnant les monts des Flandres et du Boulonnais.

Il y a six côtes, toutes classées de quatrième catégorie, dont la dernière, celle du cap Blanc-Nez, à 11 km de la ligne.

Les sprinteurs devraient pouvoir passer la dernière montée, a estimé au départ de l'étape Mathieu van der Poel.

Seule inconnue, le vent. S'il se levait, il pourrait jouer un rôle dans les 25 derniers kilomètres longeant la côte. L'arrivée est prévue vers 11 h 30 (HAE), selon un rythme à 44 km/h de moyenne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !