•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CIO triplera son aide financière aux athlètes ukrainiens

La contribution passera de 3,22 à 9,66 millions de dollars canadiens.

Ils répondent aux questions des représentants des médias pendant une conférence de presse.

Thomas Bach et Volodymyr Zelensky

Photo : Reuters

Agence France-Presse

Le Comité international olympique (CIO) triplera son aide financière directe aux athlètes ukrainiens afin qu'ils puissent « hisser haut » leur drapeau aux prochains Jeux olympiques d'été et d'hiver.

De passage à Kiev dimanche, le président Thomas Bach, qui s'est exprimé au côté du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a indiqué que le moment n'était pas venu de modifier la position du CIO, qui a recommandé une exclusion des sportifs russes et bélarusses de toutes les manifestations sportives internationales.

Nous les soutenons [les athlètes ukrainiens, NDLR] afin que nous puissions les voir aux Jeux olympiques d'été de Paris en 2024 et aux Jeux olympiques d'hiver de Milan-Cortina en 2026 [...] et afin que le drapeau ukrainien soit hissé haut, a-t-il dit.

À cette fin, le CIO triplera le fonds que nous avons établi au tout début de l'invasion russe en Ukraine [le 24 février 2022] de 2,5 à 7,5 millions de dollars américains [de 3,22 M$ CA à 9,66 M$ CA], ce qui n'est que la contribution du Comité international olympique, a ajouté M. Bach.

L'homme à la tête du CIO a précisé que l'Ukrainien Sergueï Bubka, ancienne étoile du saut à la perche et président du Comité olympique ukrainien, poursuit de son côté ses travaux de coordination pour réunir d'autres fonds.

Une conférence des donateurs du mouvement olympique, qui comprendra les partenaires et les commanditaires du CIO, sera par ailleurs organisée au cours de l'année pour aider à la reconstruction des infrastructures sportives ukrainiennes, a mentionné Thomas Bach.

Le président ukrainien a salué ce soutien supplémentaire.

L'invasion russe est devenue un choc cruel pour les sports ukrainiens, a déclaré Volodymyr Zelensky. Beaucoup d'athlètes ukrainiens ont rejoint les forces armées ukrainiennes pour défendre notre pays, pour le défendre sur le champ de bataille. Quatre-vingt-neuf sportifs et entraîneurs ont péri au combat. Treize sont capturés.

À la suite de l'invasion russe de l'Ukraine, le CIO avait recommandé aux fédérations sportives internationales d'exclure les athlètes russes et bélarusses. Nous avons aussi rassuré le président [Volodymyr Zelensky] que nous maintenons la position que nous avons adoptée au tout début de la guerre, qui est très claire [...] Le moment n'est pas venu de lever ces recommandations, a-t-il affirmé.

C'est notamment dans ce contexte que les organisateurs du tournoi de tennis de Wimbledon, en cours à Londres, ont décidé d'exclure les joueurs russes et bélarusses, y compris le no 1 mondial, le Russe Daniil Medvedev, son compatriote Andrey Rublev (no 8) ainsi que la Bélarusse Aryna Sabalenka (no 6).

On ne peut pas permettre qu'un État terroriste se serve du sport pour faire la promotion de ses intérêts politiques et de sa propagande, a dit Volodymyr Zelensky. Alors que la Russie tente de détruire le peuple ukrainien et de conquérir d'autres pays européens, ses représentants n'ont pas leur place dans la communauté sportive mondiale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !