•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carlos Sainz fils l’emporte à Silverstone, Guanyu Zhou sort indemne d’un violent accident

Une monoplace F1, de dos, passe la ligne d'arrivée, des mécaniciens saluent le pilote, un drapeau espagnol flotte.

Carlos Sainz fils remporte sa première victoire en F1, à Silverstone.

Photo : Getty Images / JUSTIN TALLIS

Radio-Canada

L'Espagnol Carlos Sainz fils a remporté à Silverstone dimanche le premier grand prix de sa carrière en F1. Une course interrompue dès le premier tour après un carambolage dans le premier virage. Le pilote chinois Guanyu Zhou (Alfa Romeo) a été projeté à l'envers dans la clôture de sécurité.

Il a fallu attendre son 150e grand prix pour voir Sainz gagner, au terme d'une course palpitante, faite de nombreux rebondissements, qui a tenu le public en haleine jusqu'à l'arrivée au 52e tour.

Comme quoi, la F1 n'a pas besoin de la pluie pour offrir un grand spectacle.

Il y a eu un carambolage, qui n'a fait aucun blessé, deux départs arrêtés et une relance à 10 tours de l'arrivée, après l'intervention de la voiture de sécurité, pour offrir un sprint endiablé au public britannique et aux téléspectateurs de la planète.

Sainz avait accepté de laisser passer son coéquipier Charles Leclerc au 31e tour, et il roulait en deuxième place quand la voiture de sécurité est entrée en piste au 39e le temps qu'on dégage une monoplace.

Bien placé sur le circuit, l'Espagnol a pu retourner aux puits pour chausser un nouveau train de gommes tendres. Son coéquipier n'a pu eu cette chance et a dû rester en piste avec ses pneus durs et usés.

À la relance, Sainz a saisi sa chance. Il a attaqué en pneus frais son coéquipier, alors meneur, et l'a dépassé au 43e tour.

Les deux monoplaces de Ferrari négocient un virage à droite sur un circuit.

Carlos Sainz fils devant Charles Leclerc pendant le Grand Prix de Grande-Bretagne

Photo : Getty Images / Clive Mason

Gagner mon premier grand prix à Silverstone, dans une Ferrari, que demander de plus? Je n'oublierai jamais ce jour, a-t-il dit, ému.

Le Monégasque, mal servi par ses pneus usés, a reculé au classement et a fini au pied du podium.

Sergio Pérez (Red Bull), 2e, et Lewis Hamilton (Mercedes-Benz), 3e, ont pu le dépasser dans les derniers tours.

Quelle belle bataille avec Charles (Leclerc) puis avec Lewis (Hamilton), s'est exclamé Pérez. Lewis ne lâchait pas le morceau. Ça a été un dernier tour phénoménal, et toute une lutte.

Pour Hamilton, c'est un deuxième podium d'affilée, après sa 3e place à Montréal.

J'ai tout donné aujourd'hui afin de pourchasser les pilotes Ferrari. Félicitations à Carlos, ça a été toute une bataille. Mais en fin de compte, ils étaient tout simplement trop rapides dans les lignes droites, a dit celui qui avait gagné la course en 2021.

Le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) n'a pas pu prétendre à la victoire, après avoir endommagé le fond plat de sa monoplace au 12e tour en roulant sur un morceau de carbone, ce qui a déréglé son aérodynamisme. Il a fini 7e.

Lance Stroll (Aston Martin), parti de la 20e place sur la grille de départ, a pu terminer au 11e rang en réussissant à dépasser dans l'avant-dernier tour son compatriote Nicholas Latifi (Williams), qui n'a pas pu marquer de point malgré sa 10e place sur la grille.

J'ai été surpris de mon rythme au début de la course, mais j'ai perdu de l'appui dans les grandes courbes rapides après avoir endommagé mon fond plat. Et je n'ai pas pu me battre pour entrer dans les points, a dit Latifi.

La voiture était nettement plus compétitive qu'en qualification, a constaté Stroll. C'est dommage de ne pas avoir pu marquer des points. Nous continuons à analyser le comportement des nouvelles composantes et, à la lumière de la course d'aujourd'hui, ça me rend optimiste pour les prochaines courses.

Carambolage au premier tour

La course a été interrompue dès le premier tour après un carambolage dans le premier virage. Le pilote chinois Guanyu Zhou (Alfa Romeo) a été projeté à l'envers dans la clôture de sécurité.

Une monoplace est renversée entre une clôture et les pneus de protection. On voit le pilote coincé dans sa voiture.

Le pilote chinois Guanyu Zhou est sorti miraculeusement indemne d'un violent accident qui a propulsé son Alfa Romeo derrière les pneus de protection.

Photo : AFP / BEN STANSALL

Tout s'est passé très vite, et c'est un enchaînement de contacts entre plusieurs pilotes dans les premiers mètres qui a provoqué la très violente sortie de piste du pilote de l'équipe Alfa Romeo.

Heurtée par la Mercedes-Benz de George Russell, la monoplace de Guanyu Zhou s'est retournée et a glissé à très haute vitesse à travers le bac à gravier. Elle a culbuté par-dessus les pneus de sécurité pour finir sa course dans la clôture de sécurité.

L'Alfa Romeo rouge et blanche, à l'envers, glisse en faisant une pluie d'étincelles, alors que derrière, un nuage de fumée cache le peloton de voitures au premier virage du Grand Prix.

Guanyu Zhou est hors de danger après un spectaculaire accident. Le halo de sécurité semble avoir protégé le pilote chinois.

Photo : Reuters / MOLLY DARLINGTON

Il a fallu attendre plusieurs minutes avant d'obtenir de bonnes nouvelles au sujet du pilote de l'équipe Alfa Romeo, car sa monoplace était encastrée dans la clôture derrière les pneus de protection. Il n'a subi aucune fracture et va bien compte tenu des circonstances.

Trois pilotes ont dû abandonner : Guanyu Zhou (Alfa Romeo), George Russell (Mercedes-Benz) et Alexander Albon (Williams).

Ce dernier a aussi été transporté à l'hôpital, mais seulement par précaution.

Près de deux heures après l'accident, la FIA a annoncé que Zhou avait obtenu son congé de l'hôpital. On l'a vu discuter avec le président du groupe Formula One Stefano Domenicali à son retour aux puits.

Des manifestants sur la piste

M. Domenicali a condamné la manifestation de militants écologistes.

Chacun a le droit de s'exprimer sur des questions, mais personne n'a le droit de mettre des vies en danger, a-t-il dit à la télévision britannique.

La démarche d'un petit groupe de personnes aujourd'hui était complètement irresponsable et dangereuse. Nous ne devons pas être complaisants quant au risque que cela représente pour la sécurité des pilotes, des commissaires, des amateurs et des individus eux-mêmes.

Selon la Fédération internationale de l'automobile, les personnes ont tenté de s'introduire sur la piste.

Ces personnes ont été immédiatement éloignées, et l'affaire est maintenant traitée par les autorités locales, a indiqué la FIA.

Selon le groupe d'activistes écologistes britannique Just Stop Oil, qui a revendiqué la contestation, et qui milite pour l'arrêt de l'exploration des énergies fossiles au Royaume-Uni, cinq militants ont bel et bien fait irruption sur la piste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !