•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nicholas Latifi reste chez Williams... pour le moment, dit le patron

Gros plan sur les yeux d'un pilote de F1 dans son habitacle

Nicholas Latifi dans la Williams FW44

Photo : Getty Images / Robert Cianflone

Radio-Canada

Nicholas Latifi peut souffler un peu, malgré les rumeurs qui circulent dans le paddock.

Nous ne pouvons jamais assurer un pilote d'une saison complète, mais ce n'est pas dans nos plans [de remplacer Latifi en cours de saison], a dit le directeur de l'équipe Williams Jost Capito.

Il admet qu'il aura une décision à prendre à son sujet pour la saison 2023.

Difficile à dire qui aura le volant, car il faut voir quels sont les jeunes pilotes disponibles. Et nous devons prendre la meilleure décision pour l'équipe, a-t-il ajouté à la presse dans le paddock. Nous étudions plusieurs scénarios.

Latifi souffre de la comparaison avec son coéquipier Alexander Albon, qui ce week-end, roule dans la version B de la FW44 fortement modifiée. Le Canadien y aura droit au Grand Prix de France du 22 au 24 juillet.

La plus forte rumeur qui souffle sur le paddock voudrait que le champion en titre du championnat de F2 avec Prema Racing, l'Australien Oscar Piastri, remplace Latifi après la pause estivale, en Belgique, s'il ne redresse pas la barre.

Piastri est pilote d'essais et de réserve pour l'équipe Alpine Renault et pilote de réserve pour l'équipe McLaren.

L'équipe française aurait déjà accepté de prêter Piastri à Williams en 2023. Mais elle ne veut rien confirmer pour le moment. Une autre rumeur, aujourd'hui morte, voulait que Williams l'annonce ce week-end à Silverstone.

La très belle performance du Torontois en qualification, samedi, sur une piste mouillée, tombe donc à point.

Des gouttelettes d'eau s'échappent des pneus.

Nicholas Latifi sous la pluie à Silverstone

Photo : Getty Images / Clive Mason

Latifi a atteint Q3 pour la première fois de sa carrière en F1. Il partira de la 10e place sur la grille de départ. Son coéquipier Alexander Albon n'a pu faire mieux que le 16e temps.

Il faudra bien choisir notre stratégie, a expliqué Latifi. Ce sera une course d'usure en raison de la dégradation des pneus. Nous devrons saisir la moindre chance qui s'offrira à nous.

Il ne doit pas rater l'occasion de marquer des points pour l'équipe, la seule façon pour lui de conserver son volant en 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !