•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes célébrées au circuit de Silverstone, Jamie Chadwick en pole

Une pilote casquée tourne à droite sur un circuit dans une monoplace F3.

Jamie Chadwick à Silverstone

Photo : Getty Images / Clive Mason

Radio-Canada

Jamie Chadwick a inscrit la position de tête de l'épreuve W Series de Silverstone sur le légendaire circuit qui souligne la Journée des femmes en sport automobile.

Cette journée (Women in motorsport Day) met de l'avant tous les métiers exercés par des femmes en course automobile, de pilotes à responsables des médias, en passant par les ingénieures, les stratèges et les mécaniciennes. Plusieurs femmes font partie du personnel de piste, notamment chez les signaleurs.

Le Championnat W Series organise d'ailleurs une grande soirée festive pour saluer leurs efforts.

La série réservée aux femmes pilotes présente sa quatrième épreuve de l'année.

La Britannique Jamie Chadwick (Jenner Racing) survole cette saison. Elle a remporté les trois premières courses du calendrier. Elle est la double championne en titre de la W Series (2019 et 2021).

Une pilote de la W Series sourit, les bras croisés.

Jamie Chadwick

Photo : Williams F1

Elle a réalisé son tour le plus rapide en 1 min 56 s 758/1000 pour s'offrir la pole position, sa troisième d'affilée, après avoir été la plus rapide des essais libres disputés plus tôt.

Elle a devancé la Finlandaise Emma Kimilainen (Puma W Series Team) et la Britannique Abbi Pulling (Racing X).

Sur ce circuit, il faut vraiment avoir confiance en sa machine, a dit Chadwick. Et je n'ai pas réussi à avoir complètement confiance. J'ai dû repousser mes limites pour rester devant Emma. Il risque de pleuvoir, et les femmes derrière moi ne me feront aucun cadeau. On verra ce qui arrivera.

La gagnante à Silverstone en 2021, Alice Powell (Click2Drive), a fait le 5e temps (+0,657).

Une F3 de la W Series roule sur un circuit.

Alice Powell à Silverstone

Photo : Getty Images / Clive Mason

Au total, 18 femmes pilotes, dont 6 Britanniques, s'élanceront samedi à 8h25 (HAE) pour la quatrième manche de la saison.

Ce championnat de F3 réservé aux femmes pilotes fait cette année partie des week-ends de F1, pour donner plus de visibilité à ses pilotes, même si leur temps de piste est limité en raison de l'horaire chargé.

La course de W Series ne dure que 30 minutes plus un tour, ce qui laisse peu de temps pour montrer les capacités physiques de ces athlètes de haut niveau.

Rappelons que lors de la première saison de la W Series, la Canadienne Megan Gilkes avait gagné à Assen. La pilote ontarienne n'a pas été sélectionnée pour la saison 2022, et le Canada n'est pas représenté cette année.

Sans garantie

Malgré ses deux championnats, et son million de dollars en gains (500 000 $ par titre), Jamie Chadwick n'arrive pas à trouver de volant en monoplace, ni dans le Championnat FIA de F2 ni même en F3. Le manque de budget et d'intérêt des commanditaires y sont pour beaucoup.

Il en coûte aux pilotes de 1,5 à 2 millions pour faire une saison de F2 (Championnat FIA), les meilleurs pilotes reçoivent entre 80 000 et 200 000 $ en salaire des équipes. Le reste du budget doit venir des commanditaires.

Une saison de F3 coûte aux pilotes entre 750 000 et 1 000 000 $, les meilleurs reçoivent entre 80 000 et 100 000 $ des équipes.

Jamie Chadwick fait partie du groupe de trois pilotes de développement de l'équipe Williams, mais elle n'a eu aucun temps de piste jusqu'à maintenant. Elle travaille exclusivement dans le simulateur de l'équipe.

L'équipe britannique l'a choisie en 2019 dans son équipe de développement (Williams Driver Academy), et dit lui offrir un soutien personnalisé pour l'aider dans son cheminement.

Il reste donc du chemin à faire pour que ces femmes pilotes fassent partie de l'élite du sport automobile.

Une pilote met ses gants dans son habitacle, une ingénieure l'observe.

Jamie Chadwick discute avec son ingénieure.

Photo : W Series

Cette journée consacrée aux femmes qui font carrière en course automobile est donc très importante.

Elle permet de donner un coup de projecteur sur celles qui vivent leur passion à travers leur métier ou en étant bénévoles.

La Journée des femmes en course automobile est une initiative de la Fédération britannique du sport automobile (Motorsport UK) qui souhaite augmenter de 25 % la participation des femmes dans toutes les sphères du sport d'ici 2025.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !