•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Avalanche célèbre avec ses partisans lors du défilé des champions

Gabriel Landeskog soulève la coupe Stanley devant des milliers de partisans.

C'était la fête dans les rues de Denver pour célébrer la conquête de la Coupe Stanley par l'Avalanche du Colorado.

Photo : Getty Images / Matthew Stockman

La Presse canadienne

Nathan MacKinnon a sauté d'un camion de pompiers pour aller serrer des mains, parmi la nuée de partisans de l'Avalanche.

Erik Johnson a dirigé la foule qui chantait All The Small Things de Blink-182, le succès adopté par l'équipe.

Le défilé organisé jeudi pour célébrer la Coupe Stanley du Colorado avait un peu de tout.

Il y avait des chiens habillés aux couleurs de l'Avalanche. Bowen Byram a été pris pour un partisan par la sécurité et Gabriel Landeskog, torse nu, a hissé bien haut la coupe méritée au détriment du Lightning de Tampa Bay.

Nazem Kadri a livré la phrase assassine du jour sur la scène, alors que la pluie tombait et que le tonnerre grondait.

Des éclairs? Le tonnerre? Peu importe. On amène une avalanche, a crié Kadri, dont l'équipe a détrôné les doubles champions en titre en six matchs, obtenant ainsi le troisième titre de l'histoire de l'organisation.

L'Avalanche n'a perdu que quatre matchs durant toutes les séries.

On va faire la fête pendant un bon moment, a dit Kadri, un joueur autonome. Nous allons en profiter. Ça n'arrive pas souvent et il faut le savourer.

C'était une mer de bleu et rouge vin au Civic Center Park, où le défilé s'est terminé et où les discours ont eu lieu.

Je ne peux même pas en voir la fin, a lancé Kadri, au sujet de la foule.

C'est ce qui se passe lorsqu'une équipe remporte sa première Coupe Stanley en 21 ans.

Ça montre à quel point Denver est une ville de sport, a déclaré Byram. Incroyable.

Il y a eu plusieurs interprétations de All The Small Things, y compris la version lancée par Johnson.

Les partisans ont adopté la chanson et l'entonnent au troisième vingt.

L'un de ceux accueilli le plus chaleureusement a été le membre du Panthéon Joe Sakic, le directeur général de l'Avalanche.

Il est devenu le premier de l'histoire de la ligue à soulever la coupe comme capitaine (1996, 2001) et plus tard comme directeur général du même club.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !