•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes veulent s’assurer de ne pas laisser de points sur le terrain

Il lance un ballon.

Le quart-arrière Trevor Harris

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

La Presse canadienne

Malgré leur brillante victoire de 37-13 face aux Roughriders de la Saskatchewan jeudi dernier, les Alouettes de Montréal veulent s'assurer de ne pas laisser de points sur le terrain quand ils visiteront la troupe de Regina, samedi.

C'est ce qui a été au cœur de la semaine d'entraînement de la troupe de Khari Jones. En revoyant les images de la première victoire de la saison des Alouettes (1-2), c'est le constat que toute l'unité offensive a fait.

En attaque, on a tellement mal joué, on avait tellement de choses à corriger, qu'on n'a pas parlé de victoire tant que ça dans nos réunions, a indiqué l'entraîneur-chef adjoint André Bolduc. On a mis l'accent sur les détails, sur comment marquer des points.

« Ça n'a pas de bon sens à quel point on laisse des points sur le terrain. À un moment donné, ça va nous rattraper. »

— Une citation de  André Bolduc

En fait, ça nous a déjà rattrapés : un placement bloqué à Calgary, on perd par trois points et un placement raté à Toronto, on perd par un point. On a deux défaites par un total de quatre points : ça nous fait mal déjà, a précisé Bolduc. Alors on n'a pas eu de grandes festivités dans nos réunions. Quand les gars voyaient les films, ils constataient l'ampleur de la tâche.

C'est possiblement la seule chose qui m'a déçu la semaine dernière : d'atteindre la zone payante et de ne pas mettre le ballon dans la zone des buts, a pour sa part indiqué Jones. Nous savons ce qui s'est passé, que nous avons eu nos chances. Il faut maintenant les convertir. C'est correct de rater ces chances dans un match comme celui-là, où nous pouvons nous le permettre. Nous devons nous assurer d'être meilleurs dans tous les aspects, celui-là en particulier.

Le quart-arrière Trevor Harris en est conscient, mais il avait un point de vue plus nuancé à la suite de l'entraînement de jeudi, le dernier avant que les Alouettes ne s'envolent vers Regina, où sera disputée la rencontre samedi, à 19 h (HAE).

« Rien ne sera jamais parfait. Ce sont des joueurs professionnels aussi de leur côté. Ils vont vous enlever des chances de marquer, ils vont bloquer des occasions. Il s'agit de l'une des trois meilleures défenses de la ligue. C'est certain qu'ils vont faire du bon travail. Il faut nous assurer de faire plus de bons coups qu'eux et de ne pas revenir dans le caucus en ayant des regrets. »

— Une citation de  Trevor Harris

Harris devra mener l'attaque montréalaise avec un nouveau centre sur la ligne à l'attaque. David Brown prendra la place de Sean Jameson, dont le nom a été inscrit sur la liste des blessés pour six rencontres en raison d'une blessure au genou subie jeudi dernier.

La transition devrait se faire en douceur. Brown est dans l'entourage de l'équipe depuis la saison dernière et il a même joué quelques rencontres à cette position.

C'est un gars super intelligent. Sean et lui sont toujours ensemble depuis deux ans. Ils ont été coéquipiers au niveau universitaire, alors il y a une complicité qui est là depuis longtemps, a noté l'entraîneur de la ligne à l'attaque, Luc Brodeur-Jourdain. C'est le sixième homme parfait : il a de l'expérience comme garde, comme bloqueur et on a ajouté à cela de l'expérience comme centre. Au secondaire, il était receveur et ailier rapproché. Il connaît bien son football.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !