•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Duplantis bat son record à Stockholm à deux semaines des mondiaux

Un homme passe au-dessus d'une barre.

Armand Duplantis en action lors de la Diamond League de Stockholm où il a établi une nouvelle marque mondiale extérieure.

Photo : Reuters / ALEKSANDRA SZMIGIEL

Radio-Canada

À domicile, le champion olympique suédois Armand Duplantis a franchi 6,16 m au saut à la perche, soit le meilleur saut de l'histoire en plein air, jeudi lors d'un événement de la Diamond League à Stockholm.

Le détenteur du record du monde (6,20 m en mars à Belgrade en salle), âgé de 22 ans, a fait mieux que ses 6,15 m réussis en septembre 2020 à Rome, à seulement deux semaines des mondiaux qui auront lieu à Eugene.

Avant Duplantis, c'est l'Ukrainien Sergey Bubka qui avait sauté le plus haut en plein air (6,14 m en 1994).

Mondo Duplantis, qui est né et a grandi en Louisiane avec son père américain et sa mère suédoise, écrase le saut à la perche depuis plusieurs années. Champion d'Europe en 2018 à Berlin, champion olympique en 2021 à Tokyo, il ne manque que le titre de champion du monde en plein air à son palmarès.

Il a déjà battu quatre fois le record du monde depuis 2020, le portant progressivement de 6,17 m à 6,20 m cet hiver lorsqu'il était devenu champion du monde en salle à Belgrade.

L'argent pour la Canadienne Sarah Mitton

Sarah Mitton, spécialiste canadienne du lancer du poids, a confirmé son excellente forme du moment en prenant le 2e rang de cette réunion.

Elle a réussi un jet de 19,90 mètres à sa troisième de six tentatives pour grimper sur le podium.

Elle avait établi une nouvelle marque canadienne aux Championnats nationaux samedi dernier avec un lancer de 20,33 mètres, qui la place comme une des favorites pour une médaille à Eugene, en Oregon, aux Championnats du monde.

L'Américaine Chase Ealey, autrice de la meilleure performance mondiale en 2022, a dominé sans surprise la compétition, avec un lancer de 20,48 mètres, à seulement 3 centimètres de son meilleur jet de l'année.

Marcell Jacobs encore forfait au 100 m

Le champion olympique italien du 100 m, Marcell Jacobs, a quant à lui déclaré forfait en Suède à cause de douleurs ressenties à l'entraînement, ont annoncé les organisateurs à quelques heures du début de l'événement.

Jacobs est attendu aux mondiaux, du 15 au 24 juillet, où il devrait se présenter sans avoir couru le moindre 100 m de niveau international, après avoir déjà été perturbé par une blessure à une cuisse ces dernières semaines.

Après avoir ressenti des douleurs à l'entraînement hier (mercredi) et après avoir été examiné par son équipe médicale, la décision a été prise de ne prendre aucun risque, écrit l'organisation de la Diamond League dans un communiqué.

Depuis hier, après l'entraînement, Marcell ressent une gêne au muscle grand fessier. Ce matin encore, nous avons évalué la situation, mais son corps donne des signes d'inconfort. À 15 jours des mondiaux on ne peut pas prendre le risque de courir ce soir, a dit l'entraîneur du sprinteur, Paolo Camossi, dans un communiqué de la fédération italienne.

La série noire se poursuit donc pour l'Italien de 27 ans, champion olympique surprise des 100 et 4 x 100 m l'été dernier à Tokyo, puis champion du monde du 60 m en salle en mars à Belgrade.

Des problèmes intestinaux au Kenya début mai et une élongation à une cuisse mi-mai avaient déjà largement perturbé la préparation de Jacobs, qui n'aura disputé que deux compétitions sur la ligne droite, le 18 mai puis la semaine dernière en Italie, face à une faible opposition.

L'Italien comptait beaucoup sur la course suédoise pour retrouver une confrontation de très haut niveau avant de faire face au gratin mondial.

En son absence, c'est Akani Simbine qui a remporté le 100 m de cette réunion en sol suédois. Le Sud-Africain a arrêté le chrono à 10,02 s pour devancer le Britannique Reece Prescod (10,15) par 13 centièmes de secondes. Jimmy Vicaut (10,19), de la France, a pris le troisième rang.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !