•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shapovalov tombe devant Nakashima, aucun Canadien au 3e tour en simple à Wimbledon

Un joueur de tennis, tout de blanc vêtu, s'étire pour frapper une balle du revers avec sa raquette rouge sur un terrain de gazon.

Denis Shapovalov au deuxième tour à Wimbledon

Photo : Getty Images / Shaun Botterill

Agence France-Presse

Avant le début du tournoi, Denis Shapovalov racontait à quel point il aimait jouer sur le gazon de Wimbledon. Son bonheur aura été bien éphémère cette année.

Deux jours après avoir trimé dur en cinq manches pour battre le Français Arthur Rinderknech, le Canadien a baissé pavillon devant Brandon Nakashima, 56e joueur mondial.

Le plus efficace et constant des deux joueurs l’a emporté en quatre manches de 6-,2 4-6, 6-1 et 7-6 (8/6). L’Américain de 20 ans a conclu à sa deuxième balle de match pour atteindre le troisième tour pour la deuxième année de suite à Londres. Il avait perdu contre son compatriote Taylor Fritz au quatrième tour en 2021.

Il a joué du tennis très solide et c'était difficile d'exploiter ses faiblesses, a dit Shapovalov de son bourreau. Il servait bien, retournait bien et c'était dur pour moi de trouver des solutions. J'ai mal joué certaines parties et ça lui a donné de l'oxygène. Il a très bien joué.

Les rares moments de fulgurance du gaucher canadien ont été bien insuffisants pour pallier ses trop nombreuses fautes directes et son jeu parfois échevelé.

Shapovalov a bien réussi 32 coups gagnants, mais au prix trop élevé de 29 fautes directes, 15 de plus que son rival, plus posé. Il a admis qu'il s'était blessé aux adducteurs lors de son premier match. Il a pris des médicaments pour combattre la douleur, mais ignore la gravité de sa blessure.

J'ai eu du mal à m'en remettre et je n'étais pas à 100 %, a précisé Shapovalov. Cela dit, je ne veux rien enlever à mon rival. J'ai eu mes chances et il a super bien joué.

L’an dernier, l’Ontarien avait atteint les demi-finales. Mince consolation, sa défaite n’aura aucune incidence sur son 16e rang au classement, puisque l’ATP a décidé de ne pas octroyer de points en représailles à la décision de la fédération anglaise d’interdire les joueurs russes et bélarusses.

Pourtant, l'occasion était belle de faire un bon bout de chemin, avec un tableau plus dégarni qu'à l'habitude.

Le tableau était ouvert, mais encore faut-il atteindre les ouvertures, a conclu Shapovalov. La seule chose sur laquelle je me concentrais, c'était mon match du jour et je l'ai perdu. Brandon a mieux joué que moi. Il faut savoir battre tous les joueurs.

Il s’agit d’une septième défaite en huit matchs pour Shapovalov depuis qu’il a battu Rafael Nadal au tournoi de Rome sur terre battue. Il montre une fiche de 17 victoires et 15 défaites depuis le début de la saison.

Avec l’élimination de Bianca Andreescu plus tôt jeudi, il ne reste plus aucun Canadien en simple.

C’est la première fois depuis Roland-Garros en 2021 et la deuxième seulement en trois ans qu’aucun de nos représentants n’atteint le troisième tour d’un tournoi du grand chelem.

Stefanos Tsitsipas avance au 3e tour

Le Grec Stefanos Tsitsipas s'est qualifié sans trembler pour le troisième tour, où il retrouvera le bouillant Australien d'origine grecque Nick Kyrgios.

Le 5e joueur mondial s'est défait de l'Australien Jordan Thompson (76e) en trois manches de 6-2, 6-3 et 7-5 en 2 h 4 min.

J'ai fait un très bon match. Je suis très heureux. Et bien que n'étant pas Britannique, j'ai ressenti le soutien du public, a dit Tsitsipas.

Il finit sa motion au service.

Stefanos Tsitsipas

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Finaliste à Roland-Garros l'an dernier, triple demi-finaliste aux Internationaux d'Australie, il n'avait jusque-là dépassé qu'une seule fois le premier tour sur le gazon de l'All England Club en 2018. Il avait alors atteint les huitièmes de finale.

Au prochain tour, le Grec s'attend à un gros match face à un adversaire dont il respecte le jeu et la combativité quand il a envie de se battre. Kyrgios a balayé le Serbe Filip Krajinovic (31e) 6-2, 6-3, 6-1.

Rafael Nadal vient à bout de Ricardas Berankis

L'Espagnol Rafael Nadal a prolongé sa séquence de succès en tournois du grand chelem en 2022 avec une victoire en quatre manches de 6-4, 6-4, 4-6, 6-3 contre le Lituanien Ricardas Berankis.

Champion aux Internationaux de tennis d'Australie, en janvier, puis à ceux de France au début du mois, Nadal a été victime d'un bris de service dès le jeu initial de la troisième manche, sans jamais parvenir à le récupérer.

Au quatrième engagement, l'Espagnol, deuxième tête de série, s'est ressaisi en brisant le service de Berankis dès le deuxième jeu de la manche, en route vers une avance de 3-0 qu'il a su protéger.

Lors de son premier match, Nadal avait également eu besoin de quatre manches pour se défaire de l'Argentin Francisco Cerundolo.

Au prochain tour, Nadal croisera le fer avec l'Italien Lorenzo Sonego, qui a vaincu le Français Hugo Gaston en trois manches.

La COVID a raison de Bautista Agut

Roberto Bautista Agut, 19e mondial, a annoncé jeudi qu'il devait se retirer avant son match du deuxième tour.

Aujourd'hui, j'ai informé Wimbledon de mon forfait. Je suis positif à la COVID-19, a écrit le demi-finaliste de 2019 sur le gazon londonien, sur son compte Twitter.

Heureusement, les symptômes ne sont pas très graves, mais je pense que c'est la meilleure décision [...] J'espère revenir bientôt, a-t-il ajouté.

Il frappe un coup droit.

Roberto Bautista Agut durant son match de premier tour.

Photo : Getty Images / Julian Finney

L'Espagnol de 34 ans devait affronter en fin d'après-midi le Colombien Daniel Galan (109e), qui est donc qualifié pour le troisième tour. Au premier tour, mardi, Bautista Agut avait dominé le Hongrois Attila Balazs (331e) 6-1, 6-0 et 6-3.

Alors que le nombre de cas de COVID est reparti en forte hausse en Grande-Bretagne, comme ailleurs en Europe, Bautista Agut est la troisième victime de marque du virus dans la troisième étape annuelle du grand chelem.

Avant lui, l'Italien Matteo Berrettini, finaliste l'an dernier et l'un des prétendants au titre, ainsi que le Croate Marin Cilic, toujours redoutable sur gazon, avaient dû jeter l'éponge avant même leur premier coup de raquette.

Autres résultats (2e tour) :

  • Alex Molcan (SVK) bat Marcos Giron (USA) 6-3, 6-2, 6-4
  • Taylor Fritz (USA/no 11) bat Alastair Gray (GBR) 6-3, 7-6 (7/3), 6-3
  • Richard Gasquet (FRA) bat Mackenzie McDonald (USA) 6-3, 3-6, 6-4, 6-3
  • Botic van de Zandschulp (NED/no 21) bat Emil Ruusuvuori (FIN) 3-6, 6-1, 6-4, 6-4
  • Lorenzo Sonego (ITA/no 27) bat Hugo Gaston (FRA) 7-6 (7/4), 6-4, 6-4
  • Christian Garín (CHI) bat Hugo Grenier (FRA) 6-3, 6-1, 6-1
  • Jenson Brooksby (USA/no 29) bat Benjamin Bonzi (FRA) 7-6 (7/3), 7-5, 6-3
  • Liam Broady (GBR) bat Diego Schwartzman (ARG/no 12) 6-2, 4-6, 0-6, 7-6 (8/6), 6-1
  • Alex Molcan (SVK) bat Marcos Giron (USA) 6-3, 6-2, 6-4

Avec des informations de l'Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !