•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Luongo, les frères Sedin et Alfredsson seront admis au Temple de la renommée

Le gardien regarde vers le haut.

Roberto Luongo

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

Radio-Canada

Roberto Luongo, les jumeaux Henrik et Daniel Sedin ainsi que Daniel Alfredsson seront intronisés au Temple de la renommée du hockey cette année.

Luongo a commencé sa carrière avec les Islanders de New York et l’a conclu avec les Panthers de la Floride, mais il a connu ses meilleurs jours à Vancouver.

Il a réussi deux saisons de 40 victoires avec les Canucks, dont une de 47 triomphes en 2006-2007. Le gardien montréalais a amorcé au moins 70 rencontres lors de quatre saisons de suite.

Quand il s’est retiré, ses 489 victoires le plaçaient au 3e rang de l’histoire, derrière Martin Brodeur et Patrick Roy. Marc-André Fleury l’a depuis devancé.

Luongo peut aussi se targuer d’avoir remporté l’or olympique en deux occasions avec l’équipe du Canada, en 2010 et en 2014.

Henrik Sedin, troisième choix au total du repêchage de 1999 derrière Daniel, est le meneur de tous les temps des Canucks avec 830 aides, 1070 points, 1330 matchs joués et 369 points en avantage numérique. Il a ajouté 78 points en 105 rencontres éliminatoires.

Il a reçu le trophée Hart à titre de joueur par excellence de la LNH et l'Art-Ross remis au meilleur pointeur en 2009-2010.

Si Henrik était le passeur sur l'un des trios les plus dangereux du hockey, Daniel était le marqueur.

Ses 393 buts le placent au sommet des marqueurs des Canucks, et il vient au 2e rang avec 648 aides, 1041 points, 1306 rencontres disputées et 367 points en avantage numérique. En 102 rencontres éliminatoires, il a récolté 71 points.

Daniel Sedin a gagné le trophée Ted-Lindsay, remis au joueur par excellence par les membres de l'Association des joueurs de la LNH, en 2010-2011, la même année où il a remporté l'Art-Ross.

Admissible à l'intronisation depuis 2017, Alfredsson a inscrit 444 buts et 713 aides en 18 saisons dans la LNH. Il a ajouté 100 points en 124 matchs des séries.

L'ex-capitaine des Sénateurs avait été le lauréat du trophée Calder, remis à la recrue par excellence, en 1996.

Alfredsson a obtenu l'or olympique avec la Suède aux Jeux de Turin, en 2006, en plus de mener les Sénateurs à la finale de la Coupe Stanley en 2007.

La cohorte 2020 du Temple de la renommée a finalement été intronisée en novembre après un délai causé par la pandémie de COVID-19. Les dirigeants du Temple ont choisi de ne pas élire qui que ce soit en 2021.

Le comité de sélection a pu se réunir en personne pour la première fois depuis 2019.

En plus de ces anciennes gloires de la Ligue nationale (LNH), les noms de la joueuse finlandaise Riikka Salinen et de Herb Carnegie, dans la catégorie des bâtisseurs, seront également immortalisés.

La cérémonie aura lieu le 14 novembre au Temple de la renommée à Toronto.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !