•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mia Vallée sacrée vice-championne du monde au tremplin de 3 m

La plongeuse est en plein vol, concentrée, les jambes droites, les mains derrières les jambes.

Mia Vallée

Photo : Reuters / LISA LEUTNER

La Presse canadienne

La plongeuse canadienne Mia Vallée s’est intercalée entre deux grandes athlètes chinoises pour gagner la médaille d’argent au tremplin de 3 m, samedi, aux Championnats du monde de la FINA.

À 21 ans, Vallée a signé un deuxième podium à ces mondiaux, les premiers de sa carrière. Plus tôt cette semaine, elle a remporté le bronze au tremplin de 1 m.

Originaire de Beaconsfield, la Québécoise a terminé la finale avec une impressionnante récolte de 329 points. Il s'agit de sa première grande compétition internationale.

Vallée occupait le 5e rang après les trois premiers tours, mais s'est hissée 3e à sa quatrième tentative, avant de gagner une autre place à sa dernière occasion.

« Ça s’est incroyablement bien passé! Je ne m’attendais pas du tout à monter sur le podium aujourd’hui. Je ne regarde jamais les pointages durant la compétition, je n’avais aucune idée après mon quatrième saut que j’étais aussi près d’une médaille. Je suis sortie de l’eau après mon dernier saut et j’ai entendu tout le monde qui criait, c’est seulement là que j’ai compris ce qui se passait. »

— Une citation de  Mia Vallée, plongeuse

J’étais déjà satisfaite avec ma qualification en finale. Je voulais être fière de moi avec mes plongeons, mon objectif n’était pas du tout de finir avec une médaille. Je n’avais pas de pression sur les épaules, c’est vraiment ce qui a fait la différence, renchérit-elle.

La Chinoise Yiwen Chen a triomphé avec 366,90 points et sa compatriote Yani Chang a terminé 3e avec un score de 325,85.

Vallée avait commencé les mondiaux aquatiques avec cinq médailles (une d'or, une d'argent et trois de bronze) remportées dans le cadre des Grands Prix de plongeon de la FINA.

Il ne lui reste plus qu'une épreuve à Budapest, soit le 3 m synchro en compagnie de Margo Erlam. Les attentes sont élevées dans le camp canadien en vue de cette épreuve.

Avant le début des championnats, je pensais que mes meilleures chances de médaille étaient au 3 m synchro. Nous n’avons pas eu énormément le temps de pratiquer ensemble, mais nous sommes deux excellentes plongeuses et c’est clair que l’objectif est de remonter sur le podium, explique-t-elle.

Le plongeur montréalais Nathan Zsombor-Murray et son partenaire saskatchewanais Rylan Wiens avaient procuré la première médaille du Canada en plongeon aux mondiaux en terminant 3e en synchro à la tour de 10 m.

Les représentants de l'unifolié ont maintenant récolté 14 médailles (trois d'or, cinq d'argent et six de bronze) après avoir établi un record national avec 11 podiums en natation la semaine dernière.

La compétition qui se déroule en Hongrie depuis le 18 juin se terminera dimanche.

À revoir : Plongeon - 3 m - Femmes - Finale

Consultez notre dossier pour ne rien manquer de notre couverture des Championnats du monde de la FINA 2022.

Avec les informations de Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !