•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brittney Griner comparaît au tribunal à Moscou

La vedette américaine de basketball est détenue depuis quatre mois.

Elle regarde vers le haut.

Brittney Griner lors de la première partie de la finale de la WNBA en octobre 2021, à Phoenix, en Arizona.

Photo : Getty Images / Mike Mattina

Associated Press

Plus de quatre mois après son arrestation dans un aéroport de Moscou pour possession de cannabis, la vedette américaine de basketball Brittney Griner a comparu au tribunal, lundi, pour une audience préliminaire avant son procès.

La centre du Mercury de Phoenix, considérée dans certains sondages comme l'athlète féminine la plus douée des États-Unis, pourrait encourir 10 ans de prison si elle est reconnue coupable de transport de drogue à grande échelle. Moins de 1 % des accusés dans les affaires pénales russes sont acquittés et, contrairement aux États-Unis, les acquittements peuvent être annulés.

La date du procès n'a pas été annoncée, mais est attendue pour bientôt. Griner a récemment reçu l'ordre de rester en détention provisoire jusqu'au 2 juillet. L'audience, qui s'est tenue à huis clos au tribunal de la banlieue moscovite de Khimki, devait aborder des questions de procédure.

La détention et le procès de Griner constituent un autre point de désaccord dans les relations Moscou-Washington. Elle a été arrêtée à l'aéroport Sheremetyevo de Moscou moins d'une semaine avant que la Russie envoie des troupes en Ukraine, ce qui a aggravé les tensions déjà élevées avec des sanctions radicales des États-Unis et la dénonciation par la Russie des livraisons d'armes américaines à l'Ukraine.

Au milieu des tensions, les supporteurs de Griner avaient fait profil bas dans l'espoir d'un dénouement discret, jusqu'en mai, lorsque le département d'État l'a reclassée comme détenue à tort et a confié la surveillance de son cas à un envoyé présidentiel spécial pour les affaires d'otages.

Cette décision a attiré une attention supplémentaire sur le cas de Griner, ses supporteurs encourageant un échange de prisonniers comme celui d'avril qui a ramené à la maison le vétéran de la marine américaine Trevor Reed en échange d'un pilote russe reconnu coupable de complot de trafic de drogue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !