•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rebecca Marino laisse filer la victoire à Wimbledon

La joueuse de tennis frappe la balle avec la raquette dans sa main droite.

Rebecca Marino

Photo : Getty Images / Mike Hewitt

Radio-Canada

Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini. Cette célèbre expression de Yogi Berra pourrait hanter la Canadienne Rebecca Marino pendant quelques jours après sa défaite, lundi, au premier tour de Wimbledon. Elle avait pourtant servi pour le match.

À sa seconde présence sur le gazon anglais, sa première en 11 ans, Marino s’est inclinée en trois manches de 4-6, 6-3 et 5-7 devant la Polonaise Katarzyna Kawa, 132e à la WTA et issue des qualifications.

Pourtant, la Britanno-Colombienne de 31 ans, 104e mondiale, tenait le match entre ses mains à 5-4 au service en troisième manche. Mais moins combative que sa rivale dans les moments clés, elle a perdu son service une première fois pour permettre à Kawa de créer l’égalité à 5-5. Puis à 5-6, l’histoire s’est répétée. La Polonaise a concrétisé son second bris consécutif quand Marino a envoyé son ultime coup droit dans le filet.

En 2011, pour son premier Wimbledon, Marino avait franchi le premier tour. C’est donc Kawa que la Tunisienne Ons Jabeur affrontera au deuxième tour.

La no 2 mondiale s'est tranquillement qualifiée pour le deuxième tour.

La Tunisienne de 27 ans a dominé la Suédoise Mirjam Björklund (125e et issue des qualifications) 6-1, 6-3 en 53 minutes.

Éliminée dès le premier tour à Roland-Garros, elle a expliqué en souriant qu'elle n'aimait pas faire la même erreur deux fois.

J'ai beaucoup appris de ce premier tour à Roland-Garros. Je me sens plus prête, a-t-elle dit en soulignant que les deux matchs joués avec Serena Williams l'avaient aidée à améliorer son attitude sur un court.

Je commence à me comporter en leader sur un court. J'essaye en tout cas, a-t-elle relevé.

Jabeur avait atteint les quarts de finale à l'All England Club l'an dernier, égalant son meilleur résultat dans un tournoi du grand chelem obtenu en Australie en 2020.

Il y a quatre jours, elle avait renoncé à disputer sa demi-finale en double à Eastbourne avec Serena Williams en raison d'une douleur au genou droit.

Eastbourne marquait le retour de l'Américaine de 40 ans après un an d'absence. La tenante de 23 titres majeurs avait dû abandonner au premier tour de Wimbledon l'an dernier à cause d'une blessure à une cuisse.

Autres résultats de premier tour :

  • Maja Chwalinska (POL) bat Katerina Siniakova (CZE) 6-0, 7-5
  • Alison Riske (USA/no 28) bat Ylena In-Albon (SUI) 6-2, 6-4
  • Anhelina Kalinina (UKR/no 29) bat Anna Bondar (HUN) 4-6, 6-2, 6-4
  • Lesia Tsurenko (UKR) bat Jodie Burrage (GBR) 6-2, 6-3
  • Jule Niemeier (GER) bat Wang Xiyu (CHN) 6-1, 6-4
  • Marie Bouzkova (CZE) bat Danielle Collins (USA/no 7) 5-7, 6-4, 6-4
  • Ann Li (USA) bat Lucia Bronzetti (ITA) 6-1, 6-4
  • Caroline Garcia (FRA) bat Yuriko Miyazaki (GBR) 4-6, 6-1, 7-6 (10/4)
  • Emma Raducanu (GBR/no 10) bat Alison Van Uytvanck (BEL) 6-4, 6-4
  • Angelique Kerber (GER/no 15) bat Kristina Mladenovic (FRA) 6-0, 7-5
  • Magda Linette (POL) bat Fernanda Contreras Gomez (MEX) 6-1, 6-4
  • Panna Udvardy (HUN) bat Tamara Zidansek (SLO) 6-4, 7-6 (7/1)
  • Elise Mertens (BEL/no 24) bat María Camila Osorio (COL) 1-6, 6-2, 4-2 (abandon)
  • Diane Parry (FRA) bat Kaia Kanepi (EST/no 31) 6-4, 6-4
  • Mai Hontama (JPN) bat Clara Tauson (DEN) 4-1 (abandon)
  • Sorana Cirstea (ROM/no 26) bat Aleksandra Krunic (SRB) 7-6 (7/5), 7-6 (7/1)
  • Elisabetta Cocciaretto (ITA) bat Martina Trevisan (ITA/no 22) 6-2, 6-0
  • Irina Begu (ROM) bat Ekaterine Gorgodze (GEO) 6-4, 6-1
  • Dalma Galfi (HUN) bat Maddison Inglis (AUS) 5-7, 6-3, 6-4
  • Kaja Juvan (SLO) bat Beatriz Haddad Maia (BRA/no 23) 6-4, 4-6, 6-2
  • Anhelina Kalinina (UKR/no 29) bat Anna Bondár (HUN) 4-6, 6-2, 6-4
  • Anett Kontaveit (EST/no 2) bat Bernarda Pera (USA) 7-5, 6-1
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !