•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Thunder se prémunira de l’option au contrat de Luguentz Dort

Un joueur dribble avec le ballon.

Le Montréalais Luguentz Dort

Photo : Getty Images / Sarah Stier

La Presse canadienne

Le Thunder d'Oklahoma City compte se prémunir de l'option pour 2022-2023 figurant au contrat du Montréalais Luguentz Dort, rapporte le quotidien The Oklahoman.

L'option est au montant de 1,9 million de dollars américains.

Tout le monde sait ce que nous voyons en Lu et ce qu'il représente pour l'équipe, a mentionné le directeur général Sam Presti.

Dort entamera la dernière saison de son contrat. Presti a ajouté que les discussions à ce propos se tiendront en temps et lieu.

L'athlète de Montréal-Nord s'est joint à OKC avant la saison 2019-2020, en tant que joueur autonome.

Dans la NCAA, il s'était distingué avec Arizona State.

Dort fait partie du jeune noyau du Thunder en compagnie de l'Ontarien Shai Gilgeous-Alexander et de l'Australien Josh Giddey. On misera aussi beaucoup sur Chet Holmgren, qui a été repêché deuxième jeudi.

La saison dernière, le Québécois a établi un sommet personnel avec 17,2 points par match. Dort a affiché 23,3 points par match à ses six derniers matchs.

En raison de blessures, il n'a pas joué au-delà du 12 février. Au début mars, le Thunder a fait savoir que sa saison était terminée, dans la foulée d'une opération à l'épaule gauche.

Dort a inscrit 130 tirs de trois points, un sommet dans l'équipe la saison dernière. De plus, son taux de succès aux lancers francs est passé de 74 à 84 %.

Il est un bon ami de Bennedict Mathurin, qui vient d'être repêché au sixième rang par les Pacers de l'Indiana.

La NBA compte quatre joueurs québécois établis, avec aussi Chris Boucher et Khem Birch, des Raptors de Toronto.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !