•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonathan Huberdeau est curieux de découvrir le style de Paul Maurice

Il est penché vers l'avant sur la glace et sourit.

Jonathan Huberdeau

Photo : Getty Images / Sean M. Haffey

La Presse canadienne

Jonathan Huberdeau n'est pas déçu que les Panthers de la Floride aient choisi dans la vieille garde en embauchant Paul Maurice comme entraîneur-chef.

Au contraire, l'attaquant voit des similarités entre Maurice et l'entraîneur qui a récemment aidé l'équipe à participer deux fois d’affilée aux séries : Joel Quenneville.

Ce dernier a toutefois été écarté tôt la saison dernière pour son rôle dans l'affaire Kyle Beach, une dizaine d'années plus tôt quand il dirigeait les Blackhawks de Chicago.

Quenneville avait un palmarès bien rempli dans la LNH et Maurice aussi.

Il a de l'expérience et il a beaucoup gagné, a dit Huberdeau, entre deux périodes à la Coupe Memorial, samedi. J'ai hâte de voir les ajustements qu'il apportera. Je ne connais pas son système.

Je l'ai souvent entendu parler et il s'exprime bien. Je l'ai côtoyé aussi lors d'un Championnat du monde et il était gentil. Il veut gagner et il est passionné par le hockey.

Andrew Brunette a hérité du rôle d'entraîneur-chef après le départ de Quenneville. Il occupait ce poste pour une première fois dans la LNH.

Les Panthers ont compilé une fiche de 51-18-6 sous les ordres de Brunette, mais sont arrivés un peu à court de leurs objectifs. Ils ont été balayés par le Lightning de Tampa Bay au deuxième tour des séries.

Il faut apprendre. Nous avions une bonne équipe et nous pensions nous rendre plus loin, a admis Huberdeau, qui a établi un sommet personnel avec 115 points. De perdre en quatre matchs, surtout contre Tampa, ce n'est pas facile. Mais nous avons une bonne équipe. Nous allons revenir en force la saison prochaine.

Des années formatrices

Huberdeau est l'un des nombreux anciens joueurs des Sea Dogs qui sont revenus à Saint-Jean pendant la présentation de la Coupe Memorial ces jours-ci.

Il a aidé l'équipe à gagner deux fois le trophée du Président, comme champions de la LHJMQ, et une fois la Coupe Memorial, en 2011.

Ç'a été vraiment spécial. Nous avions des équipes qui amassaient plus de 50 victoires chaque saison. Nous avions du plaisir. Nous savions que nous avions une bonne équipe. Nous avions un bon entraîneur en Gerard Gallant, a raconté Huberdeau, qui a été repêché au 3e rang par les Panthers en 2011.

Même si nous étions dans le hockey junior, il nous traitait comme si nous étions dans les rangs professionnels, a-t-il ajouté. Il voulait nous aider à atteindre le prochain niveau et il nous a rendus meilleurs. Il pouvait être dur avec nous parfois, et même se fâcher, mais il tournait vite la page.

Huberdeau a raconté avoir gardé contact au fil des ans avec certains de ses coéquipiers des Sea Dogs, dont Nathan Beaulieu, Zack Phillips, Mike Thomas et Stephen MacAulay.

Il a aussi noté qu'il essayait de revenir à Saint-Jean chaque été.

Je viens voir ma famille de pension et mes amis. C'est comme ma deuxième maison pour moi. J'y ai connu de belles années de ma vie, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !