•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bosses en parallèle aux Jeux de 2026, au grand bonheur de Mikaël Kingsbury

Mikaël Kingsbury et Benjamin Cavet effectuent un saut.

Mikaël Kingsbury affronte Benjamin Cavet à l'épreuve des bosses en parallèle à la Coupe du monde de Deer Valley, en Utah.

Photo : AP / Rick Bowmer

De nouvelles épreuves en ski acrobatique ont été ajoutées au programme olympique des Jeux d'hiver de Milan et Cortina d’Ampezzo. Les bosses en parallèle seront présentées en 2026, tant pour les femmes que pour les hommes, une décision qui enchante le roi de la discipline, Mikaël Kingsbury.

La course disputée en duo est déjà organisée dans certaines Coupes du monde et aux Championnats du monde, mais ne l'était pas aux Jeux olympiques. Auparavant, les bosseurs ne pouvaient donc aspirer qu'à une médaille, remise pour le parcours en simple.

Détenteur de trois médailles olympiques, dont un sacre à Pyeongchang et deux titres de vice-champion obtenus à Sotchi et à Pékin, Kingsbury applaudit la décision du Comité international olympique rendue vendredi et y voit la possibilité d’engraisser sa faste récolte.

C’est vraiment une bonne nouvelle pour notre sport. Sur le circuit de la Coupe du monde, on fait des duels presque aussi souvent que des solos. C’était dommage qu’aux Jeux olympiques on ait seulement une occasion. Mais maintenant d’avoir deux chances de médailles, pour moi qui suis plus vers la fin de ma carrière qu’au début, c’est vraiment motivant pour les quatre prochaines années d’entraînement, confie-t-il avec un large sourire.

« Ça départagera peut-être des skieurs, certains focaliseront plus sur le solo, d’autres sur les duels. Pour ma part, c’est sûr que je mettrai l’accent pour être le meilleur dans les deux épreuves. Je viserai certainement les deux médailles d’or! »

— Une citation de  Mikaël Kingsbury, skieur acrobatique

Le bosseur de 29 ans est emballé par cette annonce, et pour cause. Il est presque imbattable dans cette épreuve où la vitesse est davantage mise de l’avant.

Kingsbury a remporté la palme dans 14 des 15 dernières courses en duo et n’a plus été écarté de la 1re marche du podium depuis mars 2020, une séquence heureuse qui s’élève à sept triomphes.

Ç’a toujours été quelque chose que j’adore, le fait d’avoir quelqu’un à côté de toi. Je pense que ça va donner un super bon spectacle, autant pour la télévision que pour les gens qui viendront voir sur place, indique-t-il.

Je pense que les duels dans les quatre prochaines années seront de plus en plus excitants et il y aura peut-être plus d’athlètes qui se spécialiseront dans les duels, enchaîne Kingsbury.

« Il était temps, ça fait quelques années qu’on pousse et qu’on sait que les duels devraient être aux Jeux olympiques. Je n’enlève rien aux autres sports, qui ont d’autres [types d’épreuves], comme en sauts avec l'épreuve par équipe mixte, donc je ne voyais pas pourquoi les duels ne pouvaient pas être aux Jeux olympiques. Plusieurs sports ont plusieurs occasions [de médailles].  »

— Une citation de  Mikaël Kingsbury, skieur acrobatique

Le médaillé d’argent sur les pentes chinoises s’est lancé dans un quatrième cycle olympique qui le mènera en Italie.

Kingsbury ne sait pas encore si les Jeux d'hiver de 2026 seront ses derniers. Comme il sera alors âgé de 33 ans, les probabilités sont cependant plus élevées qu'il s'agisse de son ultime tour de piste. Éviter les blessures devient d'autant plus important dans son cas.

J’ai beaucoup d’expérience, je sais comment gagner des Coupes du monde. Les saisons qui s’en viennent seront vraiment importantes. Je suis un peu plus vieux, il faut que je gère un peu plus mon volume, mon corps, pour continuer à être performant, explique-t-il.

Au sommet de son sport depuis belle lurette, Kingsbury voit d'un bon œil la prochaine campagne pour l'équipe unifoliée, récemment moins dominante qu'à l'habitude.

« On a une équipe qui est un peu plus jeune. La saison dernière, sur le plan collectif, ç’a été un peu plus difficile, mais j’ai bon espoir que le Canada reprendra la place qu’on a eue pendant plusieurs années. »

— Une citation de  Mikaël Kingsbury, skieur acrobatique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !