•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le circuit européen sanctionne les golfeurs ayant participé à la LIV

Un homme embrasse un trophée sur lequel se trouve une balle de golf argentée.

Charl Schwartzel a remporté le tournoi inaugural du circuit LIV.

Photo : Reuters / PAUL CHILDS

Agence France-Presse

Le circuit européen de golf (DP World Tour) a interdit vendredi à ses membres ayant participé à l'événement inaugural du LIV Golf, nouveau circuit financé par l'Arabie saoudite, de participer à trois tournois, a-t-il annoncé vendredi.

Les golfeurs ayant pris part au premier tournoi de la ligue dissidente, organisé au début du mois à St. Albans près de Londres, seront exclus de l'Omnium d'Écosse et du Championnat Barbasol, tous deux organisés du 7 au 10 juillet, et du Championnat Barracuda, qui se tient en parallèle du tournoi du grand chelem britannique, du 14 au 17 juillet.

Le DP World Tour, anciennement connu sous le nom de Tour européen PGA, leur a également infligé une amende de 100 000 livres sterling chacun (159 000 $ CA).

Le dernier des 48 participants à l'événement inaugural de la LIV, en Angleterre, a touché 120 000 $ US (155 000 $ CA). Le gagnant a empoché plus de 4 millions de dollars américains (5,168 millions de dollars canadiens).

Leurs actions ne sont pas justes pour la majorité de nos membres et sapent le circuit, c'est pourquoi nous prenons les mesures que nous avons annoncées aujourd'hui, a expliqué le directeur général du DP World Tour, Keith Pelley, en faisant référence à ces golfeurs.

Le 9 juin, la PGA avait banni 17 golfeurs ayant pris part au tournoi inaugural de la LIV, dont plusieurs grands noms comme Phil Mickelson et Dustin Johnson. Il a ensuite annoncé cette semaine vouloir notamment augmenter ses dotations pour contrer le circuit commandité par l'Arabie saoudite.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !