•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CF Montréal s’incline par jeu blanc devant l’Austin FC

Chargement de l’image

Le retour au jeu du onze montréalais, inactif depuis trois semaines, s'est conclu par une défaite à domicile contre l'Austin FC.

Photo : CF Montréal

Chargement de l’image

Il serait fort surprenant qu’Apple TV se serve du spectacle offert samedi soir au stade Saputo comme pierre d'assise de sa mise en marché en vue de ses diffusions des matchs de la MLS l’an prochain.

Le constat est peut-être un peu sévère, mais les 15 045 amateurs présents auraient certainement apprécié au moins un petit but de leurs favoris pour se réchauffer en cette soirée à la température plutôt automnale.

Ils ont plutôt eu droit à une partie d’échecs, qui s’est ouverte quand Austin a perdu une pièce importante en fin de première période. En ce week-end de Grand Prix de F1 du Canada, le résultat des courses donne une victoire d’Austin au pointage de 1-0. 

Après une pause des activités de trois semaines, les joueurs du CF Montréal étaient peut-être pleins de belles intentions, mais la chimie d’équipe avait certes pris un peu de rouille, a admis le milieu Samuel Piette, qui a disputé les 45 premières minutes du match.

Ce n’est pas joyeux, c’est sûr. On est déçus du résultat du match et de la performance, a dit le Québécois. Il nous manquait des courses en profondeur en première mi-temps et on a manqué de cohésion et d’instinct du tueur en deuxième demie. Il faut absolument gagner nos matchs à la maison.

Pour comble d’injure, c’est un ancien de la maison qui a marqué l’unique filet des Texans en deuxième mi-temps lorsqu’ils jouaient, en plus, à 10 contre 11 depuis la fin de la première période quand Daniel Pereira a ajouté un deuxième carton jaune de la soirée à sa collection.

L’Argentin Maxi Urruti, seul dans les six mètres avec deux défenseurs, a redirigé un centre de Jon Gallagher derrière le gardien Sebastian Breza. C’était le cinquième but de la saison pour l’attaquant.

Pourtant, en début de seconde période, les locaux ont eu quelques bonnes occasions de marquer. La meilleure, à la 53e minute, a vu Kei Kamara rediriger un centre de Zachary Brault-Guillard directement sur le gardien, pourtant à quelques mètres de lui.

Le ballon, qui est passé entre les jambes du défenseur, a semblé surprendre l’attaquant d’expérience, qui a obtenu le 305e départ de sa carrière samedi.

C’est peut-être le tournant pour nous, a indiqué l’entraîneur-chef Wilfried Nancy. Il est peut-être surpris, mais il sait qu’il doit mettre ce but-là. On n’a pas eu énormément d’occasions et on aurait pu avoir plus de vitesse ce soir. Quand on ne punit pas, on se fait punir. C’est ainsi le soccer et ça se passe souvent comme ça quand une équipe joue à 10.

Une minute plus tôt, Matko Miljevic, titularisé pour la troisième fois seulement de la saison en l’absence du meilleur buteur Djordje Mihailovic, a aussi obtenu une belle occasion de marquer, mais son tir de la ligne des 18 mètres a raté la cible.

Entré à la 72e, Romell Quioto a aussi eu le but égalisateur au bout du pied à la 86e. Posté entre deux défenseurs d’Austin à la ligne des six mètres, il a redirigé une passe d’Ahmed Hamdi, mais le ballon a été bloqué par le talon d’un rival.

Le CF Montréal a joué son va-tout dans les dernières minutes, multipliant les attaques, mais l’autobus vert pastel, bien stationné devant son filet, a paré tous les coups.

Manque de veine pour les Montréalais.

On ne sentait pas vraiment le sentiment d'urgence en deuxième demie et cette volonté d’attaquer la surface de réparation, a ajouté Piette. On veut et on doit être patients. Mais à la fin, il faut prendre plus de risques et mettre plus de ballons dans la boîte. Ce soir, on ne l’a pas fait.

Le piège du surnombre

C’est la deuxième fois de la saison que le onze montréalais laisse filer des points contre un adversaire avec un joueur en moins sur le terrain. En mars, Montréal s’était fait remonter de 3-1 à 3-3 à Atlanta.

Si, mathématiquement, l’avantage de jouer à 11 contre 10 est indéniable, tactiquement, il y a des nuances.

Ça peut paraître paradoxal, mais ce n’est pas toujours facile de jouer contre une équipe à 10, a expliqué l’entraîneur montréalais. On aurait pu créer plus d'occasions et, pour ça, on doit mettre plus de vitesse et de folie dans le jeu. On a manqué de liant et de précision dans le dernier tiers. On n’a pas créé assez de décalage.

Piette a même mis ses coéquipiers en garde dans le vestiaire à la mi-temps, surtout que sa soirée de travail était terminée.

On est une équipe qui gère bien les matchs quand on se fait presser par nos rivaux, a expliqué Piette. On est une équipe patiente et on aime jouer dans les espaces ouverts. Quand tu joues contre Austin, avec un bloc défensif plus bas, les espaces sont plus serrés parce que leurs joueurs jouent plus collés. On a de la misère à briser ce bloc-là.

Avec l'orgueil, à 11 contre 10, on voulait vraiment gagner le match, a renchéri Mathieu Choinière. On sait que l’équipe à 10 va tout faire et va jouer comme des chiens pour défendre. Ils ont bien défendu, ils ont trouvé la faille de notre côté. Et c’était difficile de pénétrer leur bloc défensif.

Quatre semaines sans Mihailovic

Comme prévu, Mihailovic et Kamal Miller, blessés, manquaient à l’appel pour le CF Montréal qui était aussi privé de Lassi Lappalainen, dont le nom a été inscrit sur le protocole COVID-19 du club.

Ce qui n’était pas prévu, c’est que Mihailovic s’est de nouveau blessé à l’entraînement mercredi, à un genou cette fois-ci. Wilfried Nancy a révélé en point de presse que son joueur étoile pourrait s’absenter pour une période de quatre semaines.

En son absence, Matko Miljevic pourrait prendre de nombreuses minutes. Son entraîneur aurait aimé qu’il soit plus tranchant samedi.

Il alternait le bon et le moins bon ce soir, a dit Nancy. Il peut être plus précis dans le dernier geste, dans la dernière passe. Il doit faire mieux, il le sait.

De son côté, Kamal MIller devrait revenir d’ici 7 à 10 jours, tandis que Lappalainen peut reprendre l’entraînement avec l’équipe dès maintenant.

Le CF Montréal disputera son prochain match mercredi à Toronto en demi-finale du Championnat canadien. Le Bleu-blanc-noir sera de retour dans son stade dès samedi contre Charlotte.

Dans le calepin : 

Avant le match, l’ancien capitaine et premier buteur de l’histoire de l’Impact de Montréal en MLS a été présenté à la foule.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !