•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Floyd Mayweather, Bernard Hopkins et Roy Jones au Temple de la renommée de la boxe

Gros plan du visage d'un homme qui sourit.

Bernard Hopkins, photographié avant son dernier combat, le 5 décembre 2016.

Photo : The Associated Press / Matt Rourke

Radio-Canada

La première cérémonie d’intronisation en trois ans verra une pléiade de légendes du pugilat faire son entrée, dimanche, au Temple de la Renommée de la boxe.

La petite localité de Canastota, dans l’État de New York, accueillera notamment les Floyd Mayweather fils, Bernard Hopkins, Andre Ward et Roy Jones fils, qui y feront leur entrée par la grande porte.

Mayweather a bâti sa réputation et sa fortune évaluée à plus de 200 millions de dollars jusqu'à compiler une fiche aussi impressionnante qu'immaculée de 50-0, avec 27 K.-O.

Hopkins (55-8, 32 K.-O.) a enregistré 20 défenses successives de son titre des poids moyens acquis en 1995. Il est aussi devenu, à 46 ans, le champion du monde le plus âgé en battant Jean Pascal pour la ceinture du WBC des mi-lourds.

Jones (66-9, 47 K.-O,) a lui aussi son lien avec le Québec. Aucun amateur d'ici n'a oublié la courageuse performance qu'a livrée Éric Lucas, en juin 1996, pour le titre de l'IBF des super-moyens. Le Montrélais Otis Grant s'y était aussi frotté en novembre 1998, dans un duel pour les ceintures du WBC et de la WBA des super-moyens.

Deux femmes seront les premières admises, des niches ayant été préparées à l’intention de Laila Ali, fille de Muhammad, et de Christy Martin. Celle-ci a inscrit son nom dans l’histoire en se battant en sous-carte de certains des grands duels livrés par Mike Tyson.

L’un des intronisés, l’ancien champion poids lourds Wladimir Klitschko, brillera par son absence, retenu aux côtés de son frère Vitali (admis en 2018), maire de Kiev, dans la défense de l’Ukraine face à la Russie.

Les deux dernières grandes messes du panthéon du noble art ont été annulées, mises K.-O. par la pandémie de COVID-19.

Ainsi, la cohorte de 2022 comprend 27 boxeurs et boxeuses, ainsi que 36 bâtisseurs et personnalités récompensés pour leur engagement dans le milieu de la boxe.

On y attend tellement de monde que la cérémonie se déroulera dans un casino situé à proximité de Canastota au lieu du panthéon lui-même, trop étroit pour l'occasion.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !