•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres médailles pour les Canadiens aux mondiaux de la FINA

Kayla Sanchez, Penny Oleksiak, Joshua Liendo et Javier Acevedo posent avec leur médaille d'argent.

Le relais mixte canadien a décroché la médaille d'argent aux Championnats du monde de la FINA.

Photo : afp via getty images / ATTILA KISBENEDEK

Radio-Canada

Les représentants du Canada ont unis leurs efforts pour gagner la médaille d'argent en relais mixte aux Championnats du monde de la FINA, vendredi, à Budapest.

Le Canada remporte ainsi une neuvième médaille en Hongrie, ce qui constitue un nouveau sommet pour le pays à des mondiaux.

Penny Oleksiak, Joshua Liendo Edwards, Javier Acevedo et Kayla Sanchez ont inscrit un temps combiné de 3 min 20 s 61/100, ce qui représente également une nouvelle marque nationale.

Ils ont seulement été devancés par le quatuor de l'Australie, qui a du même coup réussi un nouveau record du monde en survolant la distance en 3:19,38.

Les États-Unis (3:21,09) ont suivi en 3e place.

Un podium et un record canadien pour Liendo Edwards

Le relais était la troisième course de la journée de Liendo Edwards.

Le Canadien de 19 ans a continué son épatante progression avec la médaille de bronze au 100 m papillon grâce à un temps de 50,97 s.

Il s’est fait coiffer au fil d’arrivée par le Japonais Naoki Muzunuma (50,94 s).

Le favori de la foule, le Hongrois Kristof Milak (50,14 s), a triomphé pour réussir le doublé, après son sacre au 200 m papillon.

Joshua Liendo Edwards en action au 100 m papillon

Joshua Liendo Edwards en action au 100 m papillon

Photo : afp via getty images / OLI SCARFF

Quelques minutes auparavant, Liendo Edwards avait fini 5e au 50 m libre au terme d’une course extrêmement relevée, où environ une demi-seconde séparait le premier du huitième.

Il a établi une nouvelle marque canadienne en parcourant la distance en 21,62 s. Il était à seulement quatre centièmes de la médaille de bronze.

Joshua Liendo Edwards en action aux Championnats du monde de la FINA

Joshua Liendo Edwards en action aux Championnats du monde de la FINA

Photo : afp via getty images / ATTILA KISBENEDEK

Benjamin Proud a remporté l’épreuve en 21,32 s. L'Américain Michael Andrew (21,41 s) et le Français Maxime Grousset (21,57 s) complètent le podium.

Andrew a marqué l'histoire en devenant le premier nageur à gagner trois médailles dans trois catégories lors des mêmes mondiaux. Il avait aussi reçu l'argent au 50 m brasse et au 50 m papillon.

Liendo Edwards, de Markham en Ontario, avait aussi gagné le bronze au 100 m style libre mercredi.

Kylie Masse lors du départ au 200 m dos

Kylie Masse en action au 200 m dos aux Championnats du monde de la FINA

Photo : afp via getty images / ATTILA KISBENEDEK

Chez les femmes, Kylie Masse a pris le 5e rang au 200 m dos. La Canadienne était dans la course pour la 3e place, avant de faiblir dans les derniers mètres. Kaylee Mckeown est devenue championne du monde grâce à un fulgurante performance de 2:05,08.

L'Australienne devance Phoebe Bacon (2:05,12) et Rhyan White (2:06,96), toutes les deux des États-Unis.

Ledecky, seule au monde

L'Américaine Katie Ledecky, 25 ans, a été sacrée championne du monde au 800 m libre. Il s'agit pour elle d'un cinquième titre d'affilée sur cette distance.

Katie Ledecky prend une respiration après son 800 m style libre.

Katie Ledecky décroche la médaille d'or au 800 m style libre aux Championnats du monde de la FINA.

Photo : Getty Images / Maddie Meyer

Elle semblait par moment seule dans le bassin tellement son avance était grande. La détentrice du record du monde a devancé de plus de 10 secondes l'Australienne Kiah Melverton (8:18,77) et l'Italienne Simona Quadarella (8:19,00) avec un temps de 8:08,04.

Water-polo : l’équipe canadienne masculine se retire

La COVID-19 a mis un terme prématuré au tournoi de l’équipe canadienne masculine de water-polo.

Au moins un membre de l’équipe aurait reçu un résultat positif à un test de dépistage contre la maladie, et sans confirmer le nombre de cas, la fédération nationale a annoncé vendredi qu'elle retirait l'équipe de la compétition.

Cette décision a été prise afin d'assurer et de préserver la santé, la sécurité et le bien-être des participants à court et à long terme, ce qui demeure toujours la priorité absolue de Water Polo Canada, peut-on lire dans un communiqué. Le programme de l'équipe nationale masculine se concentrera désormais sur une récupération adéquate avant de tourner son regard vers une préparation optimale en vue de succès pour de futurs événements internationaux d’envergure.

Le match du Canada face à l’Italie, qui devait avoir lieu jeudi, avait été déplacé au vendredi avant d’être annulé. Le Canada a alors dû déclarer forfait.

Consultez notre dossier pour ne rien manquer de notre couverture des Championnats du monde de la FINA 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !