•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oleksiak et Wog au pied du podium aux mondiaux de la FINA

Chargement de l’image

Penny Oleksiak en action aux Championnats du monde de la FINA

Photo : afp via getty images / FRANCOIS-XAVIER MARIT

Radio-Canada

Les Canadiennes Penny Oleksiak et Kelsey Lauren Wog ont raté de justesse le podium aux Championnats du monde de la FINA, jeudi, à Budapest.

Oleksiak (52,98 s) a terminé au 4e rang du 100 m libre, six centièmes derrière la médaillée de bronze Torri Huske (52,92 s) des États-Unis.

Penny OleksiaK

Penny Oleksiak en action aux Championnats du monde de la FINA

Photo : afp via getty images / FRANCOIS-XAVIER MARIT

La course a été remportée par l’Australienne Mollie O’Callaghan (52,67 s) devant la Suédoise Sarah Sjoestroem (52,80 s). Il s'agit d'une deuxième médaille d'or pour O'Callaghan en Hongrie. La nageuse de 18 ans avait aussi triomphé au 4 x 100 m samedi.

L'autre représentante de l'unifolié en lice, Kayla Sanchez (53,59 s), a pris le 6e rang.

De son côté, Wog a fini 4e au 200 m brasse avec un temps de 2 min 3 s 86/100.

L'athlète de Regina a cédé 68 centièmes à l'Américaine Kate Douglass (2:23,20) qui a reçu le bronze. Sa compatriote Lilly King (2:22,41) a mis la main sur l'or, tandis que l'Australienne Jenna Strauch (2:23,04) a gagné l'argent.

Kelsey Lauren Wog est sous l'eau au 200 m brasse.

Kelsey Lauren Wog en action lors du 200 m brasse aux Championnats du monde de la FINA

Photo : Getty Images / Quinn Rooney

Une bonne journée pour Liendo Edwards

Joshua Liendo Edwards, de Markham en Ontario, peut dire mission accomplie. Le jeune nageur de 19 ans a réussi ses qualifications au 100 m papillon et au 50 m style libre.

Il a été le plus rapide de son groupe au 100 m papillon. Son chrono de 50,88 s le classe parmi les huit premiers, ce qui lui procure un billet pour la finale. Au 50 m libre, il a parcouru la distance en 21,73 s, tout juste derrière Benjamin Proud (21,42 s) et Lorenzo Zazzeri (21,70 s).

Les deux finales auront lieu vendredi.

Chez les femmes, Kylie Masse a également réussi sa qualification au 200 m dos. De son côté, la Québécoise Katherine Savard n'a pas obtenu un temps suffisamment rapide pour prendre part à la finale du 50 m papillon.

C’était mon meilleur 50 m papillon depuis 2017! Le 50 m n’est pas ma meilleure épreuve, mais c’était amusant , a mentionné Savard à Sportcom à l’issue de la journée.

Une 14e médaille pour les États-Unis au relais

Les Américains, détenteurs du record du monde, ont été sacrés champions du monde du 4 x 200 m.

Drew Kibler, Carson Foster, Trenton Julian et Kieran Smith ont devancé les Australiens et les Britanniques au fil d'arrivée.

Grâce à ce titre, les États-Unis, loin devant au tableau des médailles, décrochent leur 14e titre mondial depuis le début des mondiaux.

Consultez notre dossier pour ne rien manquer de notre couverture des Championnats du monde de la FINA 2022.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !