•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre finale Finlande-Canada au Championnat du monde

Un joueur de hockey crie sa joie après un but.

Dylan Cozens manifeste sa joie après avoir égalisé le pointage en fin de première période.

Photo : afp via getty images / JONATHAN NACKSTRAND

Radio-Canada

Une poussée de trois buts en l’espace de 2 min 41 s à mi-chemin au deuxième tiers a propulsé le Canada vers un gain de 6-1 sur la République tchèque et vers une place en finale du Championnat du monde, samedi, à Tampere, en Finlande.

Adam Lowry, Kent Johnson et Mathew Barzal ont tour à tour trouvé le fond du filet pour creuser un écart qui s’est ensuite avéré insurmontable.

Pour sa part, Dylan Cozens a terminé la rencontre avec deux buts et une mention d'aide. Cole Sillinger a complété la marque dans le camp canadien.

Les Canadiens, champions en titre, auront donc l’occasion de défendre leur médaille d’or face au pays hôte dimanche. Nick Paul avait touché la cible en prolongation pour permettre à l'unifolié de triompher l'année dernière.

Le Canada et la Finlande, championne olympique à Pékin, s'affronteront pour les grands honneurs dans une troisième édition d’affilée (2019, 2021, 2022), le tournoi de 2020 ayant été annulé en raison de la pandémie de COVID-19.

La Finlande avait été couronnée en 2019.

Lent départ

Le Canada avait amorcé le match sur les talons. Il a écopé de pénalités à répétition, dont une double mineure pour bâton élevé durant laquelle les Tchèques avaient ouvert la marque par l’entremise de David Krejci.

Heureusement, Cozens a donné à la troupe dirigée par Claude Julien l’occasion de retourner au vestiaire avec une égalité de 1-1.

Devant les buts, Chris Driedger (Kraken de Seattle), choisi joueur du match dans le camp canadien, a fait face à 26 tirs. Il a aussi résisté à un tir de pénalité accordé à David Pastrnak en troisième période.

Son vis-à-vis Karel Vejmelka (Coyotes de l’Arizona) a accordé 6 buts sur 35 tirs.

La Finlande de justesse

Plus tôt, la première demi-finale a vu Miro Heiskanen mener l’attaque finlandaise avec un but et deux aides dans un gain de 4-3 sur les États-Unis.

La Finlande a ainsi obtenu son billet pour la finale pour une troisième année de suite. De plus, l’équipe montera sur le podium des mondiaux pour la première fois en neuf éditions tenues en ses terres.

Chargement de l’image

Sakari Manninen trompe la vigilance de Jeremy Swayman.

Photo : afp via getty images / JONATHAN NACKSTRAND

En plus d'Heiskanen, des Stars de Dallas dans la LNH, Sami Vatanen, un ancien des Stars, et Joel Armia, du Canadien de Montréal, ont inscrit un but et d’une mention d’aide chacun. Sakari Manninen a complété la marque pour la Finlande.

Nate Schmidt, Sean Farrell, un espoir du Tricolore, et Adam Gaudette ont riposté pour les Américains qui ont manqué de temps.

Le gardien finlandais Jussi Olkinuora a repoussé 25 des 28 rondelles dirigées vers lui, tandis que l'Américain Jeremy Swayman (Bruins de Boston) a cédé 4 fois sur 26 tirs.

Les États-Unis se mesureront à la République tchèque dans le match pour la médaille de bronze. Les Tchèques ont blanchi les Américains 1-0 durant la phase préliminaire.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !