•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bouwman gagne la 19e étape du Giro, Carapaz demeure en rose

Chargement de l’image

Koen Bouwman

Photo : Getty Images / AFP/Luca Bettini

Associated Press

Le Néerlandais Koen Bouwman a remporté vendredi la 19e étape du Tour d'Italie. Richard Carapaz a conservé son avance en tête du classement général à deux jours de l’arrivée.

Bouwman (Jumbo-Visma) a devancé Mauro Schmid et Alessandro Tonelli au sprint dans cette avant-dernière journée en montagne et après un incident bizarre en fin de course.

Schmid s'est plaint que Bouwman l'a coupé dans la dernière courbe. Cela a fait en sorte qu'il a fait déborder Andrea Vendrame et Attila Valter, qui tentaient aussi de mettre la main sur l'étape.

Les 178 kilomètres à partir de Marano Lagunare comptaient quatre cols catégorisés, dont un de deuxième catégorie vers le fil d'arrivée, à Santuario di Castelmonte. L'étape a aussi brièvement fait rouler les cyclistes en Slovénie.

Une échappée de 12 coureurs a attaqué rapidement. Le peloton leur a permis de creuser un écart de près de 10 minutes. Cet écart s'est par contre effondré dans l'ascension du col de Kolovrat, de catégorie 1. Dans la descente, il ne restait que cinq coureurs en avant.

D'autres attaques ont été lancées derrière par les meneurs au classement général, près de l'ascension finale, mais rien n'a tenu et les meneurs ont tous croisé le fil en même temps, quatre minutes après Bouwman.

Carapaz, champion en 2019 et médaillé d'or aux Jeux olympiques de Tokyo, a toujours trois secondes d'avance sur Jai Hindley, 2e en 2020, et 1:05 sur Mikel Landa.

L'étape a toutefois apporté son lot de mauvaises nouvelles pour le meneur, puisque son coéquipier au sein d’Ineos Grenadiers Richie Porte, son principal appui en montagne, a dû se retirer en début d'étape en raison d'un virus.

Tout pourrait donc se jouer dans l'avant-dernière étape samedi. Ce 20e jalon a obtenu la cote de difficulté la plus élevée, soit cinq étoiles, et compte trois difficiles ascensions : le Passo San Pellegrino, le Passo Pordoi, point le plus élevé de la course, et le Passo Fedaia, qui mène au pied du glacier Marmolada pour conclure le parcours de 168 km, qui s'élancera de Bellune.

Le Giro prendra fin dimanche avec un contre-la-montre individuel dans les rues de Vérone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !