•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sunusi Ibrahim envoie le CF Montréal en demi-finales du Championnat canadien

Il va rejoindre ses coéquipiers qui s'enlacent après un but.

Sunusi Ibrahim (à gauche) a inscrit un triplé contre le Forge FC.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Olivier Tremblay

Le premier contact entre le CF Montréal et le Forge FC avait été tendu au possible. Les Montréalais se sont assurés que ce ne serait pas le cas pour le deuxième.

Un triplé de Sunusi Ibrahim a permis au CF Montréal de s’imposer 3-0 contre son adversaire de la Première Ligue canadienne, mercredi, au stade Saputo, et de se qualifier pour les demi-finales du Championnat canadien où l’attend le Toronto FC, dans la Ville Reine, au cours de la semaine du 20 juin.

Le tirage fait également en sorte que le gagnant de l'autre demi-finale accueillera le match ultime de la compétition.

Si la demi-finale de l’an dernier entre les équipes de Montréal et de Hamilton avait été serrée au point où c’est le gardien Sebastian Breza qui avait marqué le but gagnant lors de la séance de tirs au but, le club de la MLS a, cette fois, bien fait valoir la supériorité dont il doit jouir, en théorie, sur son vis-à-vis de la PLC, qui a pourtant participé aux trois finales de l’histoire de ce circuit, avec deux championnats à la clé.

Malgré plusieurs changements apportés à la formation qui s’était inclinée 2-1 à domicile devant le Real Salt Lake, dimanche dernier, les Montréalais ont joué dès le coup d’envoi avec une remarquable cohésion.

C'était la pire mi-temps de soccer qu'on a jamais jouée, a dit l'entraîneur-chef du Forge FC, Bobby Smyrniotis.

Peut-être parce qu'on a été très bons avec le ballon, a répliqué son homologue montréalais Wilfried Nancy, visiblement satisfait de sa soirée de travail.

Dès la deuxième minute, Ibrahim était lancé par Mathieu Choinière – qui a enfin affronté au niveau professionnel son frère David, no 7 du Forge FC et ancien de l'Impact – en un face-à-face contre le gardien Triston Henry, victorieux sur cette tentative. Le scénario allait se répéter, avec un autre dénouement.

Après plusieurs récupérations de ballon dans le tiers offensif à force de presser l'adversaire, les Montréalais ont choisi de se récompenser par la patience au quart d’heure de jeu.

L’arrière central Joel Waterman, déployé au milieu d’une défense à trois, a fait preuve d’une patience désarmante, ballon au pied, avant d’éliminer cinq adversaires d’une seule passe vers Djordje Mihailovic. L’Argentin s’est aussitôt retourné afin de glisser le ballon dans le dos de la défense à Ibrahim, qui a ouvert la marque dans un autre duel.

Sept minutes plus tard, Miljevic préparait le deuxième but des siens. Un bel échange en bordure de la surface de réparation avec Kei Kamara, et le Sierra-Léonais était lancé devant Henry. Kamara avait la chance de tirer, mais il a aperçu du coin de l’œil Ibrahim, fin seul au deuxième poteau, et a tout bonnement centré vers lui pour qu’il double l’avance montréalaise dans une cage déserte.

Dans le vestiaire, après le deuxième but, James Pantemis m'a dit que je devais aller en marquer un troisième, même si c'est pour faire 5-0 ou 6-0, a raconté Ibrahim, le rire dans la voix.

Et comme de fait, les visiteurs, s’ils espéraient toucher la cible rapidement après la pause pour se relancer, ont plutôt cédé à nouveau devant Ibrahim, qui a été la cible lors d’un coup franc de Miljevic. Même si le CF Montréal situe généreusement la tête de son attaquant à environ 1,6 mètres du sol dans ses données statistiques, c’est bien avec son crâne qu’Ibrahim a redirigé le ballon au fond des filets.

Sunu, c’est un très, très jeune, a rappelé Nancy. À l’entraînement, il travaille bien, mais il a besoin qu’on le pousse tout le temps pour qu’il continue à se mettre en danger. Aujourd’hui, ça récompense son travail, et ça l’aide à accepter qu’on soit derrière lui à le chicoter de temps en temps. Dans le jeu, il a été intéressant.

Le retrait d’Ibrahim et de Choinière à l’heure de jeu a donné l’occasion à Wilfried Nancy d’encore d'offrir du temps de jeu à de jeunes espoirs.

Aux Robert Thorkelsson, Gabriele Corbo et autres Miljevic se sont ajoutés Rida Zouhir et Jojea Kwizera, dont l’enthousiasme n’a été tempéré que par les gicleurs qui se sont mystérieusement activés dans la moitié de terrain adverse peu avant le dernier quart d’heure de jeu, et par une lourde frappe de David Choinière que le gardien James Pantemis a tant bien que mal détournée en coup de pied de coin.

Ce n’était pas l’équipe B, a assuré Nancy. Je n’aime pas trop ce terme. Je suis surtout content de l’attitude. Je ne suis pas surpris. Ça renforce la façon dont les gars s’entraînent. Les joueurs se poussent entre eux. Et aujourd’hui, on a pu voir une équipe qui n’avait pas souvent joué ensemble dans les matchs de compétition, mais à l’entraînement, oui.

« Tout le monde a fait sa partition […] Je suis surtout très content qu’ils ne m’aient pas surpris, parce qu’ils travaillent bien.  »

— Une citation de  Wilfried Nancy, entraîneur-chef, CF Montréal

Après ce détour sur la route vers une 11e Coupe des voyageurs, le CF Montréal retrouvera la MLS samedi avec la visite du FC Cincinnati, un match qui pourrait se traduire par des feux d'artifice puisque 16 buts ont été marqués dans les 3 derniers matchs entre les deux équipes, et l'un d'eux s'est terminé 0-0.

Le Forge FC, pour sa part, se rendra à Edmonton le mardi 31 mai pour son septième match de la saison en Première Ligue canadienne. Et n'ajustez pas vos calendriers : les hommes de Bobby Smyrniotis doivent aussi affronter le Toronto FC le 4 juin en finale… du Championnat canadien de 2020.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !