•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des retrouvailles avec les partisans en attendant la ratification de l’entente dans la LCF

Chargement de l’image

Les Alouettes arrivent sur le terrain des Diablos à Trois-Rivières.

Photo : Jean St-Onge

Chargement de l’image

Pendant qu’une source déclarait à La Presse canadienne que l’entente de principes entre la LCF et ses joueurs avait été rejetée, une belle foule de plus de 1500 spectateurs a accueilli lundi les Alouettes lors d’un simple match intraéquipe par une jolie soirée de printemps au stade des Diablos de Trois-Rivières.

Radio-Canada a rencontré des joueurs des Alouettes après l’événement et ils ont confirmé que rien n’a été officialisé lundi. Ils s’attendent cependant à ce que l’entente soit refusée par les membres.

Certaines équipes n’ont pas encore voté sur l’accord intervenu mercredi dernier.

Le vice-président de l’Association des joueurs, Henoc Muamba, a déclaré lundi qu’il appuyait l’entente, mais que si elle ne recevait pas l’appui de la majorité des joueurs, il serait prêt à revenir à la table de négociations.

Pour le moment, on ignore si les joueurs retourneront en grève ou seront mis en lock-out, ou bien s'ils poursuivront l'entraînement de concert avec de nouveaux pourparlers

En attendant, les joueurs montréalais étaient visiblement heureux de retrouver les partisans et semblaient même un peu surpris de voir des gradins aussi remplis.

Chargement de l’image

Plus de 1500 amateurs ont assisté au match intra-équipe des Alouettes à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Roberge

Marc-Antoine Dequoy affichait un grand sourire quand il est allé à leur rencontre.

Ça fait tellement de bien de voir les fans et de voir comment la ville de Trois-Rivières est engagée dans le football et ils sont intéressés.

On voit qu’il y a un intérêt pour le football au Québec, même après ces années de COVID où on n’a pas pu jouer avant de jouer devant des stades à capacité réduite. Ça va faire du bien d’avoir du monde pour nous encourager.

L’entraîneur-chef Khari Jones abondait dans le même sens.

J’ai aimé ça, J’ai vraiment aimé ça. De voir des gradins remplis, alors qu’on ne savait même pas s’il y allait avoir du monde pour un match simulé déplacé à la dernière minute. C’est plutôt impressionnant.

De la profondeur au poste de receveur

Les amateurs ont pu constater que l’équipe pouvait déployer un intéressant arsenal de receveurs de passes.

Le nouveau venu Hergy Mayala a donné le ton en captant une passe de Vernon Adams en plongeant dans le milieu du terrain.

Le Montréalais, qui évoluait avec les Stampeders de Calgary au cours des deux dernières saisons, pourrait très bien s’insérer dans la formation partante et permettre à Jones de compter sur un bon receveur canadien, ce qui a semblé manquer au cours des dernières saisons.

Chargement de l’image

Les amateurs ont pu constater que l’équipe pouvait déployer un intéressant arsenal de receveurs de passes.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Roberge

Même si la nouvelle convention collective pourrait être moins exigeante sur le ratio de joueurs canadiens, l’ajout d’un joueur national partant en attaque sera toujours bienvenu.

Deux autres receveurs canadiens ont trouvé le moyen de s’illustrer parmi toute la ribambelle de joueurs utilisés.

Kaion-Julien Grant s’est élevé au-dessus des demis défensifs pour capter des passes, tandis que le centre arrière et ailier rapproché Régis Cibasu a aussi attrapé une passe de touché, lancée par un des six quarts au camp, l’Américain Ben Holmes.

Khari Jones aime ce qu’il voit de son escadron canadien.

Ils connaissent tellement un bon camp. Ils jouent très bien tous les jours. On voit Kaion progresser et s’améliorer d’année en année. Hergy, je l’appréciais de loin quand il était à Calgary. Et là, je suis heureux de le voir dans cette équipe. Et nous avons aussi Tyson Philpot (2e choix au repêchage).

Les receveurs américains Krishawn Hogan et Fabian Guerra se sont également démarqués en captant des passes de touché lancées par Dominique Davis et Trevor Harris.

Chargement de l’image

Les joueurs des Alouettes de Montréal ont participé à un match intra-équipe au stade des Diablos du Cégep de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Roberge

En défense, Jarmor Jones et Rodney Randle ont réussi des interceptions et Marc-Antoine Dequoy a montré qu’il pouvait être très présent à son poste de maraudeur, mais il a aussi été utilisé comme demi de coin.

Présentement, avec le ratio, c’est une défensive remplie de demis défensifs américains. Il faut que je sois capable de jouer partout et montrer que je peux m’en tirer à n’importe quelle position défensive.

Dequoy aura certainement l’occasion de se faire valoir dans les deux matchs préparatoires à Hamilton samedi et à Montréal contre Ottawa, vendredi prochain.

À moins qu’un conflit de travail ne vienne chambouler ses plans…

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !