•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police enquête sur des menaces à l’endroit de Nazem Kadri

Gros plan du visage d'un joueur de hockey, de profil, pendant un match, il attend la mise au jeu. Il a un casque avec protecteur facial.

Nazem Kadri

Photo : Getty Images / Katelyn Mulcahy

Associated Press

La Ligue nationale de hockey (LNH) a révélé que la police de la ville de Saint Louis enquêtait au sujet des menaces proférées à l'endroit de l'attaquant Nazem Kadri, de l'Avalanche du Colorado.

Kadri a été l'objet de messages racistes sur les réseaux sociaux depuis qu'il a heurté le gardien des Blues Jordan Binnington, qui est maintenant à l'écart du jeu pour le reste de la série.

L'adjoint au commissaire Bill Daly a expliqué à l'Associated Press que la ligue et la police examinaient la situation.

L'équipe a précisé dimanche soir qu'elle était au courant des menaces et travaillait avec les forces de l'ordre locales pour enquêter.

Kadri est entré en collision avec Binnington durant le troisième match de la série de deuxième tour, samedi soir. Il a mentionné qu'un joueur des Blues lui avait lancé une bouteille d'eau pendant une entrevue d'après-match.

Deux joueurs de hockey se disputent la rondelle devant un gardien agenouillé.

Nazem Kadri devant Jordan Binnington

Photo : Getty Images / Jeff Vinnick

L'agence de presse a vérifié l'existence de messages sur Twitter envoyés sur le compte officiel de l'Avalanche et sur celui de Kadri le qualifiant de misérable arabe et faisant référence au terrorisme.

D'autres messages, dont certains ont depuis été supprimés, comprenaient des menaces de mort. L'un était toutefois encore en ligne quelques heures avant le quatrième match au Missouri. L'Avalanche mène la série 2-1.

Il n'était pas clair si les publications sur les réseaux sociaux faisaient l'objet d'une enquête de la ligue, de l'équipe ou de la police, ou s'il y avait d'autres menaces proférées contre Kadri, qui est d'origine libanaise.

Nous prenons au sérieux les menaces faites à l'un de nos joueurs ou à d'autres membres du personnel du club, a affirmé Daly.

Nous sommes en contact avec le département de la police de Saint Louis, a-t-il précisé. Il applique des procédures de sécurité renforcées à la fois dans l'amphithéâtre et dans l'hôtel.

L'ancien joueur de la LNH Akim Aliu a précisé par message texte qu'il était en communication constante avec Kadri. Tout ce que nous pouvons vraiment faire, c'est le soutenir moralement.

Nazem a fait l'objet de tant d'attaques et de menaces racistes depuis la nuit dernière que la police a dû intervenir, a écrit Aliu.

Des attaques racistes comme celle-ci n'ont pas leur place dans le hockey, a-t-il précisé, et devraient faire l'objet d'une enquête et d'un rapport.

Des membres actifs pour promouvoir la diversité

Akim Aliu et Nazem Kadri sont membres de l'Alliance pour la diversité dans le hockey, qui travaille à l'éradication du racisme systémique et de l'intolérance.

L'Alliance aide à rendre le sport plus accessible aux minorités et aux jeunes défavorisés.

La LNH a plusieurs mesures de sécurité en place, avec des services supplémentaires fournis par l'équipe locale qui est en communication constante avec le service de sécurité de la ligue.

Ce département s'active dans des situations comme celle-ci, et peut travailler avec les forces de l'ordre si nécessaire.

La ligue, avec la contribution de l'Association des joueurs, a établi une ligne téléphonique confidentielle pour que les joueurs puissent signaler le harcèlement, la discrimination ou toute autre inconduite grave.

Il y a la possibilité de faire des rapports par téléphone, par courriel ou en ligne de manière anonyme ou non.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !