•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kylian Mbappé avec le PSG sans toucher à la gestion

Chargement de l’image

Kylian Mbappé

Photo : afp via getty images / FRANCK FIFE

Agence France-Presse

Pierre angulaire du futur Paris Saint-Germain, la supervedette Kylian Mbappé a expliqué lundi avoir prolongé jusqu'en 2025 pour le projet sportif parisien, promettant de ne pas empiéter sur les choix de sa direction, qui voit en lui le meilleur joueur du monde.

Pour rebâtir, le PSG a trouvé sa clé de voûte, mais a tenu à clarifier les choses dans l'amphithéâtre bondé du Parc des Princes, où se trouvaient des centaines de journalistes du monde entier pour l'épilogue de ce long feuilleton du mercato, conclu samedi.

Ce choix est un signe très fort, nous gardons le meilleur joueur au monde, a dit le président du club, Nasser Al-Khelaïfi, au début de cette conférence de presse très attendue, deux jours après l'annonce de la prolongation du contrat.

« Aujourd'hui est un grand jour pour le Paris Saint-Germain, pour nos supporteurs en France et dans le monde entier : Kylian reste au PSG pour les trois prochaines saisons, c'est important pour nous et pour la Ligue 1. »

— Une citation de  Nasser Al-Khelaïfi, propriétaire du PSG

Tout sourire, accompagné de sa famille et de son entourage (son père Wilfried Mbappé, sa mère Fayza Lamari, son frère Ethan, son avocate Delphine Verheyden), l'attaquant de 23 ans a pu savourer la fin de cette période d'incertitude. Une décision difficile, a-t-il reconnu, tout en assurant avoir toujours voulu se réfugier dans le football.

Après cette conférence de presse, Mbappé a pu se rendre sur le parvis du Parc des Princes pour communier avec les partisans ultras et saluer son public, avant d'être en soirée l'invité du journal télévisé de 20 h sur TF1.

Oui, le Bondynois a choisi de rester à Paris, son club de cœur, plutôt qu'aller au Real Madrid qui le courtisait depuis des mois. Mais ce choix est intervenu pour des causes purement sportives, pour mener la France vers les sommets, et non, par exemple, pour des raisons financières.

On a parlé des mois de sportif, des heures, [des droits] d'image et des minutes d'argent. Ç'a duré cinq minutes, a résumé Mbappé, vêtu d'un costume sombre et d'une cravate assortie, alternant les sourires et les réponses en français ou en anglais.

Il a d'ailleurs dit vouloir remercier les supporteurs madrilènes.

« Ils m'ont toujours accepté comme l'un des leurs, il faut être reconnaissant. J'espère qu'ils comprendront que j'ai choisi de rester dans mon pays. Je suis Français et, en tant que Français, j'ai envie de continuer un peu, mener la France vers les sommets et tirer ce championnat et ce club. »

— Une citation de  Kylian Mbappé, attaquant du PSG

Chacun à sa place

Si Mbappé a choisi de repousser les avances du Real Madrid, au risque de se mettre à dos une bonne partie de l'Espagne, c'est certainement parce qu'il s'est assuré qu'à Paris, il serait bien la pierre angulaire du projet, une formule déjà admise par Al-Khelaïfi.

Le champion du monde de 2018 avait dit vouloir des garanties sportives pour prolonger, qu'il a visiblement obtenues, avec comme premier gage le limogeage du directeur sportif Leonardo dans la nuit de samedi à dimanche, peu après l'officialisation de la prolongation de Kyky.

Chargement de l’image

Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi pose aux côtés de Kylian Mbappé.

Photo : afp via getty images / FRANCK FIFE

Pas question en revanche pour Mbappé d'avoir la mainmise sur le sportif ni de revendiquer quoi que ce soit, pas même le brassard de capitaine, propriété pour l'heure du Brésilien Marquinhos.

« Je reste un joueur de football, ancré dans un collectif, je n'irai pas au-delà de cette fonction. Je n'irai pas au-delà de ma fonction de joueur. »

— Une citation de  Kylian Mbappé, attaquant du PSG

Son président Nasser a confirmé le propos. Ce que Kylian veut, c'est gagner. C'est un joueur important, le meilleur joueur au monde, mais nous, comme club, on décide de ce qu'on veut faire. Le projet sportif est important pour tous les joueurs. Kylian n'a jamais demandé quelque chose. Il veut gagner comme nous, et c'est une bonne chose.

Jamais une prise de parole n'avait suscité autant de curiosité depuis l'arrivée spectaculaire de Lionel Messi, présenté en fanfare à Paris au cœur de l'été 2021. Sauf qu'à l'époque, le PSG disposait d'un directeur sportif bien en poste et d'un entraîneur déjà projeté sur les prochaines échéances sportives.

Nasser Al-Khelaïfi n'a cette fois pas donné d'indices sur les prochaines décisions à venir autour du projet parisien. L'entraîneur Mauricio Pochettino, sous contrat jusqu'en 2023, mais donné partant, sera-t-il remplacé? Et qui pour succéder à Leonardo. Le nom du Portugais Luis Campos a été évoqué.

Je ne sais pas qui est Jorge Campos, cette conférence est sur Kylian, a dit le président parisien face à un journaliste ayant écorché le prénom du Portugais.

Reste aussi à savoir qui sera le prochain entraîneur parmi la courte liste déjà ébruitée dans la presse (Zidane, Motta, Martinez, Conte, Galtier) et comment sera rebâti l'effectif, avec notamment la question du départ de joueurs à haut salaire, mais à faible rendement (Draxler, Kurzawa, Icardi, Herrera, Rico...).

Voilà un lot d'interrogations à la hauteur de l'impact sportif du Bondynois, sans égal dans son pays après cette saison fantastique couronnée des trophées simultanés de meilleur buteur et de meilleur passeur, une première en France.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !